Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Révolution bolivarienne et socialisme en Amérique Latine

Le président de l'Equateur, le socialiste (pas social démocrate) Rafael Correa refuse de payer les intérêts de la dette "illégitime"


Equateur : le président Correa ne paie plus la dette "illégitime" (40% de la dette extérieure)
"J'ai donné l'ordre de ne pas payer les intérêts. Le pays est donc en défaut sur sa dette extérieure. Nous savons qui nous affrontons, de véritables monstres qui n'hésiteront pas à tenter d'écraser le pays, mais je ne pouvais pas permettre qu'on continue à payer une dette immorale et illégitime. En tant que président de la République, j'en assume toute la responsabilité" déclarait à la presse Rafael Correa le 12 décembre dans la ville équatorienne de Guayaquil.

Docteur en économie et ex-ministre de l'Economie et des Finances, le président Correa justifie sa décision par les conclusions d'un audit gouvernemental des emprunts publics des trente dernières années.

Selon cet audit, les emprunts "illégitimes" seraient entachés notamment d'altérations de dates, parfois d'inexistence d'autorisation présidentielle, d'expertises insuffisantes, d'exemptions excessives de responsabilité de créanciers et même d'un renoncement unilatéral par l'Equateur de droits à la prescription de certaines dettes. La justice tente de déterminer la responsabilité éventuelle d'anciens présidents.

Très critique à l'égard du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, dont il expulsa le représentant à Quito, partisan comme son homologue et allié vénézuélien Hugo Chavez d'un "socialisme du 21e siècle" caractérisé par un pouvoir présidentiel fort et la prépondérance de l'Etat dans un système économique qui conditionne la propriété à sa fonction sociale, Rafael Correa prônait la gestion souveraine de la dette extérieure dès la campagne électorale qui le mena en 2006 à la présidence de l'Equateur. La dette ne sera payée que si "elle n'affecte pas les priorités du développement national" proclamait-il alors. Le refus apparent, aujourd'hui, d'honorer une dette extérieure présumée "illégitime" s'inscrit dans la même idéologie internationaliste et antilibérale.

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile