Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Les deux grands partis traditionnels espagnols, le Parti populaire, de droite, au pouvoir depuis 2011, et le Parti socialiste, d'opposition, reculent de manière spectaculaire aux élections européennes




Sur un total de 54 députés européens, le PP remporte 16 sièges contre 24 actuellement (26,06%) tandis que le PSOE gagne 14 députés contre 23 (23%), cédant du terrain face aux petites formations comme Podemos (7,97%), né de la mouvance des indignés, qui entre au Parlement européen avec cinq sièges.

Nous nous sommes fixé l'objectif de casser le bipartisme et nous avons réussi

Outre Podemos, les écolo-communistes de Izquierda plural (Gauche plurielle) gagnent six députés (9,99%), contre deux dans le Parlement sortant. Le petit parti centriste UPyD passe de un à quatre sièges.Traditionnellement peu mobilisés pour les scrutins européens, les électeurs espagnols ont cependant davantage voté que lors des précédentes élections en 2009, la participation atteignant 45,7% contre 44,89% il y a quatre ans.

"Nous nous sommes fixé l'objectif de casser le bipartisme et nous avons réussi parce qu'ils ont lamentablement perdu ces élections" déclare la tête de la liste de la gauche plurielle, Willy Meyer (PCE), nous sommes "triplement satisfaits" car IU remporte six députés contre deux en 2009 (3.73% et 2 élus).

Le coordonnateur fédéral de la coalition IU, Cayo Lara, a également exprimé sa satisfaction du résultat: "Aujourd'hui il y a un peu plus de joie à l'hospice." C'est "l'heure où l'on peut voir toute la puissance du peuple, les gens simples et honnêtes gens vont continuer à renforcer la gauche alternative, cela ne s'arrêtera pas, il faut construire dès a présent les prochaines élections ".

Cayo Lara a demandé au Premier ministre de démissionner, avec son exécutif, et de dissoudre le Parlement pour convoquer des élections générales anticipées. "Vous avez fait le choix d'un plébiscite, vous n'avez plus de légitimité. Par conséquent, vous devez démissionner, avec l'ensemble du gouvernement."



En Catalogne les indépendantistes majoritaires

En 2009, les sociaux démocrates catalans (PSC) étaient arrivés en tête des européennes avec 39,2% des voix. La CiU (parti de droite indépendantiste) était arrivé second avec 24,5%. Avec ces élections européennes, les partis indépendantistes recueillent 48,7% des voix contre 32,5% pour les unionistes.

En 2014, se sont les indépendantistes républicains de gauche qui réalisent une percée en Catalogne, l'ERC recueille 25,3% des voix (et deux députés), la CiU arrive second et cède du terrain pour obtenir 23,4%. Le PSC obtient plus que 15,3% des voix (-23,9 points) et PP 10,5% (-9,1 points).

La coalition écolo-communiste locale, ICV-EUiA, intégrée dans la Izquierda Plural, renforce son score avec 11% des voix (et 1 député), en 2009 elle n'avait remporté que 6,6% des voix en catalogne. Podemos, qui n'existait pas en 2009, recueille 5% des voix.

Les C´s recueillent 6,7% des voix, un score très faible par rapport aux sondages.


Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile