Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Révolution bolivarienne et socialisme en Amérique Latine

Le président bolivien, Evo Morales , a convoqué de nouvelles élections générales ce dimanche et a annoncé qu'il renouvellerait tous les membres du Tribunal électoral suprême, des mesures visant à apaiser la situation dans le pays face à l'assaut de l'opposition de droite contre Le président - traduction Nico Maury


Evo Morales annonce de nouvelles élections et appelle à la paix en Bolivie
Lors d'une conférence de presse, Evo Morales a déclaré qu'il avait décidé "de renouveler l'ensemble des membres du Tribunal électoral suprême. Dans les heures qui ont suivi, l'Assemblée législative plurinationale, en accord avec toutes les forces politiques, établira les procédures de renouvellement".

Il a également indiqué que "de nouvelles élections nationales seront organisées pour permettre au peuple bolivien d'élire démocratiquement ses nouvelles autorités en incorporant de nouveaux acteurs politiques".

"Mes consoeurs et confrères de la presse, au peuple bolivien, après cette décision, je souhaite demander de cesser toutes violences, nous avons tous l'obligation de pacifier la Bolivie", a déclaré le chef de l'Etat, vainqueur des élections du 20 octobre dernier, que l'opposition a refusé de reconnaître.

Dans ce que Evo Morales a décrit comme un coup d'État en cours, l'opposition de droite avant les élections a lancé une campagne systématique pour dénoncer une présumée fraude électorale, qu'elle n'a jamais vérifiée, mais qui a commencé une campagne de violence et d'intimidation dans tout le pays.

Dans sa présentation à la presse, le président bolivien a appelé au "respect des familles, au respect de la propriété, au respect des autorités, au respect de tous les secteurs sociaux".

"Tout ce que nous avons en Bolivie, c'est l'héritage du peuple bolivien, nous pouvons nous faire mutuellement du mal. C'est pourquoi je demande à tous et à toutes de garantir la coexistence pacifique; de ​​garantir la fin de la violence pour le bien de tous ".

La violence a été exacerbée au cours des dernières heures lorsque des secteurs de l'opposition ont attaqué les médias, des communautés qui soutiennent le président Morales, des propriétés des proches du président.

La déclaration du chef de l'Etat bolivien vient au moment où les leaders de l'opposition, tels que Luis Camacho et Carlos Mesa, ont non seulement rejeté le dialogue, mais ont également provoqué des actes de violence au cours des deux dernières semaines dans le pays sud-américain, en promouvant un coup d'État.

En outre, l’Organisation des États américains (OEA), contrairement à ce qui avait été convenu auparavant avec les autorités boliviennes, a avancé le rapport de sa mission qui avait effectué un audit du processus électoral et recommandé la tenue de nouvelles élections.

Telesur

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile