Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 


Spécialisée dans la fabrication de pneus agricoles, l’usine avait fermé en janvier 2014, après un bras de fer de plus de six ans entre le personnel et la direction, entraînant la suppression de 1 143 emplois


Goodyear condamnée pour le licenciement abusif de 832 salariés de son usine d’Amiens-Nord
La direction de Goodyear a été condamnée, jeudi 28 mai, par le conseil de prud’hommes d’Amiens, pour le licenciement abusif de 832 salariés de son usine d’Amiens-Nord, fermée en janvier 2014 et qui employait alors 1 143 personnes.

Le montant des dommages-intérêts devant être versés n’était pas immédiatement disponible. Le tribunal a néanmoins demandé une exécution provisoire de ce jugement, selon l’avocat des salariés, Fiodor Rilov. De son côté, la direction a fait savoir qu’elle prenait « acte » de ce jugement, ajoutant qu’elle se réservait « le droit de faire appel ».

Cette condamnation du géant du pneumatique pour « licenciement sans motif économique valide » a été saluée comme un « jugement historique, emblématique » auprès du Monde par Me Rilov :

« C’est le couronnement d’années de bataille et de lutte acharnée des salariés de ce site, qui avaient décidé de ne pas se laisser faire. (…) Pendant ces six années qu’a duré la procédure, beaucoup de gens leur ont dit qu’ils avaient tort de se battre, que ça n’en valait pas la peine. »

« Nous allons assister à une avalanche de licenciements, les multinationales vont se servir de la pandémie pour mettre en œuvre des plans de restructuration décidés en fait de longue date, utilisant le Covid-19 comme un prétexte, c’est lugubre (…). J’espère que ce jugement inspirera des milliers de salariés qui vont lutter dans les mois à venir contre ces licenciements injustes », a ajouté Me Rilov.

« On est très heureux. Cela prouve que ça vaut le coup de se battre (…). Ç’a été long, fastidieux, violent, compliqué, mais au bout ça paie », s’est félicité pour sa part auprès du Monde Mickaël Wamen, ex-délégué CGT du site, figure de cette lutte. Et d’ajouter :

« J’en veux aux hommes et aux femmes politiques qui, depuis tout ce temps, auraient pu faire des lois pour interdire ces licenciements boursiers, sans motif économique. Parce qu’on a gagné, on va être indemnisé, mais Goodyear ne rouvrira pas pour autant ce site industriel. Les emplois, eux, sont perdus. »

Cette « victoire ne permettra pas de redonner du travail à ceux qui sont restés sur le bord de la route et ne rétablira pas les drames sociaux et humains. Je pense notamment aux familles endeuillées à cause de cette catastrophe industrielle », a expliqué Evelyne Becker, ex-déléguée CGT. Mais pour elle, ce jugement « nous rend notre dignité face à une multinationale qui nous a méprisés et humiliés. Surtout, elle va nous permettre de passer à autre chose ».

Une allusion au long bras de fer social et judiciaire ayant opposé les deux parties depuis l’annonce en 2007 de la réorganisation des deux sites d’Amiens-Nord et d’Amiens-Sud en vue d’un complexe industriel unique.

Spécialisée dans la fabrication de pneus agricoles, l’usine Goodyear d’Amiens-Nord avait fermé en janvier 2014, après un bras de fer de plus de six ans entre le personnel et la direction. Sur les plus de 1 000 salariés de l’entreprise, 832 s’étaient lancés dans une procédure d’une ampleur inédite devant le conseil de prud’hommes, nécessitant notamment de délocaliser l’audience hors des murs du tribunal.

A l’audience dite de départage du 28 janvier, à laquelle environ 550 personnes avaient assisté, Me Rilov avait insisté sur les bénéfices d’exploitation mondiaux à l’époque du groupe Goodyear, d’un montant de 1,7 milliard de dollars.

Il avait considéré cette affaire comme « emblématique du refus des ouvriers de se laisser écraser à l’occasion du démantèlement de leur outil de travail pendant que leur employeur réalise des profits colossaux ».

Le Monde

Perspective communiste
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Perspective communiste
Nicolas Maury
[Fr] Perspective communiste, blog francophone ayant pour vocation le partage d’informations nationales et internationales. De proposer des analyses marxistes de l’actualité et du débat d’idée. Ainsi que de parler de l’actualité du Parti Communiste Français et du Mouvement des Jeunes Communistes de France.

[Cat] Perspectiva comunista, bloc francòfon dedicat a compartir informació nacional i internacional. Oferir anàlisis marxistes d’actualitat i debat d’idees. A més de parlar de les notícies del Partit Comunista Francès i del Moviment de Joves Comunistes de França.

[Esp] Perspectiva comunista, blog francófono dedicado a compartir información nacional e internacional. Ofrecer análisis marxistas de los asuntos actuales y el debate de ideas. Además de hablar sobre las noticias del Partido Comunista Francés y el Movimiento de Jóvenes Comunistas de Francia.

[Eng] Communist perspective, French-speaking blog dedicated to sharing national and international informations. To offer Marxist analyzes of current affairs and the debate of ideas. As well as talking about the news of the French Communist Party and the Movement of Young Communists of France.

[All] Kommunistische Perspektive, französischsprachiger Blog zum Austausch nationaler und internationaler Informationen. Marxistische Analysen der aktuellen Angelegenheiten und der Debatte über Ideen anbieten. Sowie über die Nachrichten der Kommunistischen Partei Frankreichs und die Bewegung der jungen Kommunisten Frankreichs.

[RUS] Коммунистическая перспектива, франкоязычный блог, посвященный обмену национальной и международной информацией. Предложить марксистские анализы текущих дел и дебаты идей. А также говорить о новостях французской коммунистической партии и движения молодых коммунистов Франции.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile