Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 


Actualités et informations

Mardi 11 Septembre 2007

L’école publique est en danger. Elle est très clairement dans le collima­teur du gouvernement pour les cinq années à venir. C’est même l’un des grands enjeux du quinquennat


Guerre à l’école publique
L’adoption au pas de charge en juillet d’une loi de mise en concurrence des universités avait donné le ton. Pour le gouvernement, tout l’édifice éducatif est visé. La récente conférence de presse du ministre Darcos sur la rentrée de la maternelle, du primaire et du secondaire confirme cette offensive. En justifiant sans broncher une saignée exception­nelle de 11 200 postes dans l’éducation nationale pour cette rentrée, essentielle­ment dans le secondaire, en déclarant qu’en la matière il y avait “ encore de la marge ”, sortant de son chapeau un sur­effectif potentiel de 32 000 postes, en se livrant à un long exposé en faveur de “ la suppression totale de la carte sco­laire à l’horizon 2010 ”, se félicitant de l’avoir entamée dès cette année…, le ministre a annoncé la couleur.

Pour masquer sa déclaration de guerre, Darcos a sorti, à la mode Sarkozy, son gadget “ ouverture ”, avec la création d’un comité de redéfinition du métier d’enseignant piloté par Rocard ! Comme le pouvoir le souhaitait, la nouvelle a fait diversion, les médias n’ont parlé que de ça. Il est vrai qu’à ce rythme, il y aura bientôt plus de personnalités socialistes dans les cabinets gouvernementaux qu’à l’université d’été du PS...

Reste qu’entre la nomination de Rocard et la suppression de 11 000 postes ou celle de la carte scolaire, qu’est-ce qui est le plus important ? Pour les ensei­gnants, les familles, les élèves ?
Parlons donc de l’essentiel : le gouver­nement prétend répondre à la crise du système scolaire en diminuant les moyens éducatifs, en palliant ce repli public par une montée en charge du privé, en instaurant progressivement la concurrence entre établissements et équipes éducatives, en restaurant les valeurs du mérite, en organisant le retour à une pédagogie normative à l’ancienne. Cette orientation ne permettra aucun recul de l’échec scolaire, elle permettra seulement de justifier l’échec en faisant porter sa responsabilité aux familles et aux enseignants. Présentée comme volontariste, cette politique est en réalité une politique de démission de toute ambition de réussite massive.

Le récent rapport du haut conseil à l’éducation pointe le trop haut niveau d’échec qui persiste dans le système éducatif. Publié à la veille de la rentrée, sa présentation sert opportunément à jeter le doute sur les performances de l’école publique. Mais surtout, en focali­sant le constat sur des taux d’échec très globaux, il occulte l’essentiel : l’extrême inégalité face à la réussite scolaire. L’école reproduit beaucoup trop les iné­galités de la société. C’est le problème essentiel. Ce n’est donc pas en calquant les modèles éducatifs sur le fonctionne­ment concurrentiel d’une société à l’ori­gine de toutes les fractures sociales et culturelles que l’on avancera.

Pour lutter contre l’échec, c’est-à-dire contre les inégalités d’accès au savoir, à la langue, à la lecture, à la culture, l’école publique doit plus que jamais s’appuyer sur les valeurs d’égalité, l’ambition culturelle, la visée de l’épa­nouissement humain qui font tant défaut à la société libérale.

Si la droite sarkozyste a décidé de s’atta­quer aussi rapidement et aussi violem­ment au système éducatif, c’est que l’école est l’enjeu d’un débat de société fondamental : société de jungle et de précarité dont n’émergent que les privi­légiés et quelques “ méritants ” ; ou société de droits et de progrès partagés ?

Face aux discours diviseurs du gouver­nement, ne laissons surtout pas les ensei­gnants attachés à ces valeurs seuls au front .

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Perspective communiste
Nicolas Maury
[Fr] Perspective communiste, blog francophone ayant pour vocation le partage d’informations nationales et internationales. De proposer des analyses marxistes de l’actualité et du débat d’idée. Ainsi que de parler de l’actualité du Parti Communiste Français et du Mouvement des Jeunes Communistes de France.

[Cat] Perspectiva comunista, bloc francòfon dedicat a compartir informació nacional i internacional. Oferir anàlisis marxistes d’actualitat i debat d’idees. A més de parlar de les notícies del Partit Comunista Francès i del Moviment de Joves Comunistes de França.

[Esp] Perspectiva comunista, blog francófono dedicado a compartir información nacional e internacional. Ofrecer análisis marxistas de los asuntos actuales y el debate de ideas. Además de hablar sobre las noticias del Partido Comunista Francés y el Movimiento de Jóvenes Comunistas de Francia.

[Eng] Communist perspective, French-speaking blog dedicated to sharing national and international informations. To offer Marxist analyzes of current affairs and the debate of ideas. As well as talking about the news of the French Communist Party and the Movement of Young Communists of France.

[All] Kommunistische Perspektive, französischsprachiger Blog zum Austausch nationaler und internationaler Informationen. Marxistische Analysen der aktuellen Angelegenheiten und der Debatte über Ideen anbieten. Sowie über die Nachrichten der Kommunistischen Partei Frankreichs und die Bewegung der jungen Kommunisten Frankreichs.

[RUS] Коммунистическая перспектива, франкоязычный блог, посвященный обмену национальной и международной информацией. Предложить марксистские анализы текущих дел и дебаты идей. А также говорить о новостях французской коммунистической партии и движения молодых коммунистов Франции.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile