Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme dans les pays de l'ex-URSS

Déclaration de Ivan Melnikov, vice Président du Comité Central du KPRF, député à la Douma, lors de la session ordinaire de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg pour le groupe de la Gauche Unitaire Européenne - traduction Nicolas Maury


"Intoxication anticommuniste en Europe"
Monsieur le président, mes chers collègues


Je voudrais attirer votre attention sur les faits qui sont absolument intolérables sur la scène du développement moderne de l'humanité. Un certain nombre de pays européens sont touché par une hystérie anti-communiste.

Le gouvernement de Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Lituanie et d'autres pays cherchent activement à réécrire l'histoire. Je tiens à souligner que ces évolutions sont accompagnés d'une forte augmentation du nationaliste, une montée des sentiments xénophobes. Par exemple, la devise des radicaux hongrois est:" La Hongrie que pour les Hongrois".

Aujourd'hui, je dois parler de ce sujet, au coeur de l'Europe, à Strasbourg, alors même que nous fêtons le 65ème anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie. Pour la mémoire des millions de victimes de la Seconde Guerre mondiale, la mémoire des héros anti-nazi, de la résistance, des communistes et des membres d'autres partis qui ont combattus ensemble ne me permet pas de garder le silence.

Toutes les forces de gauche en Europe, et surtout, bien sûr, les communistes de Russie sont extrêmement préoccupés par les tentatives blasphématoire contre les Russes qui visent à assimiler le fascisme et le socialisme soviétique. Ils déforment et simplifient la vérité dans un but politique et diplomatique sur la grande tragédie. Il y a une réécriture des manuels scolaires qui visent a mettre en avant "la rivalité entre les deux régimes totalitaires."

Nous ne pouvons pas intervenir contre l'adoption de lois ou d'amendements aux lois qui interdisent les symboles communistes de suspendre les activités des organisations de jeunesse communiste, comme cela s'est produit, par exemple, en République tchèque. Voici également qu'est menacé le Parti des communistes de la République Moldave par le nouveau gouvernement de la République. Ceci dans la même ligné que la Lituanie, la Hongrie qui ont aussi approuvé des amendements au Code pénal, qui assimile l'URSS à l'Allemagne nazie.

Tout cela pour cracher sur les tombes des soldats soviétiques qui ont sacrifié leur vie pour la libération de l'Europe de la peste fasciste. Nous ne devons pas oublier que les symboles traditionnels du mouvement ouvrier - l'étoile, le marteau et la faucille ont été aussi les symboles de l'Union soviétique. Ils sont représentés, sur les monuments et les tombes des soldats soviétiques, établie à travers l'Europe. Dans le sol polonais sont enterrés plus de 600.000 soldats soviétiques.

L'adoption de cette législation est également en contradiction direct avec les institutions internationales et européennes relatives aux droits de l'homme, car elle limite la liberté politique et liberté de la presse. En vertu de ces lois les amendements touchent non seulement les politiciens mais aussi les professions créatives: écrivains, journalistes, artistes.

En Russie, c'est avec indignation que nous avons accepté la décision de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) de Strasbourg, qui a, par sa décision, engagé la révision des décisions du tribunal de Nuremberg en condamnant le vétéran de la guerre des partisans contre les nazis, Vassili Kononov.

En Russie, nous constatons que l'interprétation déformée de l'histoire a crée une vague politique anti-russe. Comment pouvons-nous tolérer des faits cyniques qui placent agresseurs et victimes côte à côte ? Et les soldats qui deviennent des occupants et plus des libérateurs?

Vous ne pouvez pas réhabiliter les nazis et leurs complices. C'est un acte qui insulte la mémoire des millions de gens qui sont morts pour la libération de l'humanité de la peste brune, qui blesse les sentiments des anciens combattants et de l'esprit du Tribunal de Nuremberg, et d'un certain nombre d'autres instruments juridiques internationaux de lutte contre le nazisme, le racisme, la xénophobie etc.

Les actes visant le déplacement, la démolition, la destruction des monuments militaires provoque des ressentiments profonds. Ces actions ne peuvent que semer la désunion entre les peuples et approfondir les antagonismes et les préjugés, que ce soit au niveau national ou international.

Pour les communistes la nouvelle vague d'hystérie anti-communiste cache la plus grave et plus profonde crise économique, de plus les cercles dirigeants tentent de détourner l'attention des gens. Haro ceux qui offrent des solutions alternatives pour résoudre les problèmes mondiaux, pour ceux qui croient en la puissance et l'énergie créatrice libérée de l'exploitation du travail.

À la suite de nos historiques prédécesseurs européens Maurice Thorez, Jacques Duclos, Marcel Cachin, Palmiro Togliatti, Dolorres Ibarurri, Georgi Dimitrov, Erste Thalmann, et beaucoup beaucoup d'autres communistes anti-fascistes que nous parlons aujourd'hui, 65 ans après la grande victoire sur le fascisme avec les mots historique "No Passaran!" et j'ajouterais qu'il ne peut y avoir de distorsion de la vérité et de falsification de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale!

Nous espérons que l'APCE condamnera les tentatives de falsification de l'histoire qui empoisonnent l'atmosphère européenne, ce qui n'est certainement pas propice à l'unité des peuples du continent. En revanche stimuler la division et l'aliénation des nations européennes est absolument incompatible avec les buts et objectifs de nous tous dans cette salle. "

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile