Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Luttes et communisme en Scandinavie (Islande, Danemark, Norvège, Suède et Finlande)

Les électeurs islandais ont à nouveau refusé ce samedi 9 avril de payer l’ardoise bancaire du krach de 2008 à 60 % de « nei ». C’est la deuxième fois que le gouvernement islandais essaye de faire avaler la pilule à la population


Islande : « Nei » au remboursement des banques
Avant 2008, les institutions bancaires islandaises s’étaient lancées dans des opérations spéculatives avec le soutien du gouvernement libéral de l’époque et des institutions internationales. Le mirage du pays au produit intérieur brut (PIB) par tête le plus haut du monde donnait l’impression d’une prospérité sans limite. Mais lors du krach de 2008, le secteur bancaire s’est effondré et a été nationalisé pour sauver les spéculateurs privés.

Ces banques islandaises avaient près de 340 000 clients britanniques et néerlandais que leurs gouvernements respectifs ont indemnisé pour enrayer la panique. Les gouvernements se sont alors retourner vers Reykjavik, mettant en demeure l’État islandais de rembourser les 3,8 milliards d’euros en question, soit 40 % du PIB islandais.
Aucune obligation

Cet argent, ce n’est pas chez les banquiers que le nouveau gouvernement de centre-gauche (sociaux-démocrates et écologistes) veut aller les chercher. Mais dans la poche de la population. Lors du premier referendum en mars 2010, les électeurs avaient rejetés à 93 % le plan de remboursement. Le gouvernement voulait prendre à chaque citoyen islandais 100 euros par mois pendant 8 ans !

Le deuxième accord « renégocié » entre l’Islande, Londres et La Haye « allégeait » les conditions à 643 euros par an par citoyen. Les islandais ont à nouveau rejeté la proposition. « Nei, c’est nei ! Il n’y a jamais eu d’obligation légale pour les citoyens islandais d’assumer les pertes d’une banque privée ! » déclarent les partisans du non (www.advice.is).

Ce résultat montre au gouvernement qu’un peuple peut dire non deux fois à une mise à la diète pour remplir l’assiette des spéculateurs privés. Après l’exemple irlandais (referendum sur la Constitution européenne), il devient d’usage pour un gouvernement de forcer la main de la population une deuxième fois. Une nouvelle fois, l’Islande et ses 320 000 habitants ont dit non !

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile