Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Luttes sociales et politiques en Outre-Mer (DROM-COM-TOM)

Sur plus de 95% des bulletins dépouillés, le NON l'emporte avec 43,2% des voix et une participation de 79,8% de la liste électorale spéciale. Pour k'indépendantisme ce scrutin est une réussite pour ce premier galop d'essai


Kanaky-Nouvelle Calédonie : Le NON à l'indépendance l'emporte
174.154 électeurs et électrices étaient appelés à voter par "Oui" ou "Non" à cette question : "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?" pour déterminer l'avenir de ce que l'on appelle (à tord parce qu'il y en a d'autres) la "dernière colonie de France".

Le NON l'emporte largement, mais moins fortement que prévu (les sondages le donnait entre 60 et 70%). Ainsi 56,8% des Kanaks-calédonien.ne.s inscrit.e.s sur la liste spéciale ont voté en faveur du maintient dans le giron de la France. La forte participation (79,8%) légitime ce premier scrutin d'autant plus que l'indépendantisme réussi à fortement mobiliser et rassemble 43,2% des voix.

Kanaky-Nouvelle Calédonie : Le NON à l'indépendance l'emporte
L'indépendantisme conduit par le FLNKS s'impose dans les provinces Nord avec 77,5% des voix (participation de 79,4%) et dans les Îles avec 82,2% des voix (participation de 61,3% - abstention forte suite à l'appel au boycott du Parti travailliste - proche des trotskistes).

Dans la province Sud, là où se trouvent les "caldoches" (français issues de l'immigration coloniale), le NON l'emporte avec 74,7% des voix (participation de 83,6%). Le vote indépendantiste progresse dans cette province "loyaliste".

Les indépendantistes sortent renforcés de ce scrutin et en position de force pour convoquer un second référendum d'ici 18 mois. Avec plus de 40% des voix en faveur du OUI, le FLNKS peut s'estimer en capacité de remporter l'indépendance de la Kanaky-Nouvelle Calédonie à moyen-terme.

Le vote du FLNKS fédère largement, notamment les jeunes, pour construire un nouveau pays, sur de nouvelles bases avec un projet lisible et crédible.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile