Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme en Grèce et dans l'espace hellénique

La victoire est écrasante pour la liste du "Rassemblement populaire" conduite par Kostas Peletidis (KKE). A l'issue du second tour des élections municipales, le maire communiste a été largement réélu avec 70,91% des voix - article et traduction Nico Maury


Kostas Peletidis (KKE) réélu maire de Patras avec 70,91% des voix
C'est une grande victoire du "Rassemblement populaire" (liste conduite par le Parti Communiste de Grèce) à Patras. Avec 70,91% des suffrages, le maire communiste sortant Kostas Peletidis a été réélu avec un score historique.

Alors que la foule envahissait les rues pour célébrer cette victoire en clamant des slogans comme "Patras a un maire" et "la municipalité reste entre les mains du peuple", Kostas Peletidis s'est adressé à la rue :

"Le peuple patriotique, avec son vote, a assuré sa propre victoire. Pour que la municipalité reste aux mains du peuple et continue le travail prolétarien.
Unis, nous continuerons à nous battre, à remporter des victoires, à protéger les couches populaires. Nous allons nous battre avec les travailleurs-travailleuses, les jeunes, les agriculteurs pour leurs droits. Le combat est long et difficile. Nous connaissons les causes. Nous les traiterons davantage avec persévérance".

Lors du premier tour des élections municipales, la liste du rassemblement populaire était arrivée en tête avec 40,60% des voix.

Le Parti Communiste échoue à conserver ses autres villes

A Kesariani (district d'Athènes), Ilias Stamelos, maire sortant, qui a remporté 29,87% des voix au premier tour échoue à conserver la direction de la ville et ne rassemble que 47,17% des suffrages.

A Petropoulis (district d'Athènes), Vangelis Simos, maire sortant, a remporté 23,68% des voix lors du premier tour. Avec 49,01%, le Parti Communiste échoue, à 300 voix, à conserver sa municipalité.

A Haidari (district d'Athènes), Michael Selekos, maire sortant, a remporté 25,43% des voix au premier tour et 45,94% lors du second tour.

A Ikraia (Egée septentrional), Nikolaos Lardas remporte 33,97% des voix au premier tour. Mais le second tour s'avère difficile puisque la liste ne rassemble que 42,82% des suffrages. Naturellement, la liste de SYRIZA avait appelé à faire battre les communistes en soutenant la liste "citoyenne" (droite).

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile