Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Catalunya : Communisme et Catalanisme

La France rêve de s'en débarrasser, mais les catalan.e.s de Barcelone n'en veulent pas. Un sondage mené par le GESOP (Gabinet D'Estudis Socials I Opinio Pública) pour El periodico montre que la maire sortante de Barcelone (Ada Colau) est plébiscitée pour un second mandat à la tête de la capitale catalane - article et traduction Nico Maury


L'infâme Manuel Valls ne sera pas maire de Barcelone (sondage)
Si Manuel Valls décide de franchir les Pyrénées pour aller polluer la vie des catalan.e.s (comme il nous a bien pourri la notre), il serait battu et dans l'incapacité d'être élu maire de Barcelone. Donc, pour éviter d'être humilié, il devrait rester à Evry et être plus assidu à l'Assemblée nationale.

A un an des élections municipales, un sondage du GESOP pour El periodico donne une image intéressante du rapport du force politique dans la capitale catalane.

Ada Colau (Barcelona en comú) arriverait en tête des élections municipales avec une estimation de 20,9% des suffrages et 9/10 élu.e.s (contre 25,21% et 11 élu.e.s). La liste de la maire sortante est concurrencées par deux autres listes, celle de l'ERC et celle des Ciudadanos que pourrait conduire l'infâme Manuel Valls.

La Gauche républicaine, conduite par Alfred Bosch (ERC) et à égalité avec celle des Ciudadanos avec 18% des intentions de vote et 8/9 sièges. En 2015, l'ERC remportait 11,01% des voix et 5 sièges et les Ciudadanos 11,05% et 5 sièges aussi. L'effet "Manuel Valls" ne permettrait que l'élimination du PP dans la course aux municipales.

Le PDECat de Carles Puigdemont perd son leadership à Barcelone et est estimé à 13,7% des voix et 6 élu.e.s contre 22,72% en 2015 et 10 élu.e.s pour la CiU.

Le Parti des socialistes de Catalogne (PSC-PSOE) reprendrait un peu de plumes, il est donné à 11,6% et 5 sièges contre 9,63% et 4 sièges en 2015. Malgré tout, le PSC ne reprendrait son leadership historique dans ce qui fut un bastion de la sociale-démocratie en Catalogne.

La gauche anticapitaliste de la CUP renforcerait son implantation à Barcelone. Elle est donnée à 9,4% et 4 sièges contre 7,42% et 3 sièges en 2015.

Enfin, on note avec une certaine satisfaction, la disparition du Parti Populaire. La parti le plus corrompu d'Espagne devrait disparaître du Conseil municipal de Barcelone et les 3 élu.e.s de 2015 (8,71%) devraient perdent leurs sièges, une première depuis les premières élections post-Franco.

Manuel Valls ne pourra être maire de Barcelone

Très clairement Manuel Valls ne pourrait pas être élu maire, les listes unionistes ne disposent pas de majorité pour imposer ce choix ridicule. Avec 8/9 élu.e.s des C's et 5 élu.e.s du PSC-PSOE, Manuel Valls ne disposerait que de 13 à 14 élu.e.s des 41 sièges du Conseil municipal de Barcelone.

Ada Colau devra aussi faire des alliances, notamment à gauche, si elle veut exercer un second mandat. Mais se positions politiques sur la Catalogne l'on brouillée avec ses alliées de l'ERC et de la CUP. Dans la configuration d'une alliance très large à gauche (PSC inclus), Ada Colau disposerait de 26 à 28 élu.e.s. et dans le cadre d'une alliance à gauche sans le PSC-PSOE, d'une majorité plus fragile de 21 à 23 élu.e.s.

Les forces indépendantistes peuvent faire la différence, selon cette enquête, ERC, CUP et PDECat disposeraient de 19/21 élu.e.s au Conseil.

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche