Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



L'Orient rouge, communisme en Chine, Viêt Nam et Asie du Sud-Est

Le 29 mars 1969, la Nouvelle Armée populaire (Bagong Hukbong Bayan), branche armée du Parti Communiste des Philippines (d'obédience maoïste), est fondée par José María Canlás Sison, Bernabe Buscayno (Kumander Dante) et Lucio Manlapaz. 50 ans plus tard, les combattant.e.s de la NPA continuent de lutter pour construire une société nouvelles aux Philippines - article et traduction Nico Maury




Le Parti communiste des Philippines (Partido ng Pilipinas komunista) est créé le 7 novembre 1930 à l'initiative de membres du Partido Obrero de Filipinas et du Parti Socialiste des Philippines (1932), sous l'impulsion du Komintern.

Pendant la seconde guerre mondiale, le Parti communiste fonde la Hukbalahap (Huk Bong Ba yan La ban sa Hap ón), une armée de résistance contre l'occupation japonaise (1942-1945) et contre les Etats-Unis et le gouvernement philippins jusqu'en 1954.

Le 26 décembre 1968, une scission intervient au sein du Parti communiste des Philippines et une grande partie des membres du PCP rejoignent le Parti Communiste des Philippines / marxiste – léniniste – maoïste. Sous l'effet de la Grande révolution culturelle en Chine, de nombreux.seuses jeunes et étudiant.e.s adhérent aux idées portées par Mao Zedong.

La Nouvelle Armée du Peuple est ainsi fondée le 29 mars 1969 par des dirigeant.e.s du PCP-MLM, Amado Guerrero et Bernabe Buscayno, Lucio Manlapaz. Les maoïstes rejettent les idées réformistes qui ont amené le PCP-1930 à collaborer avec le dictateur Ferdinand Marcos. Pour le PCP-MLM, il faut créer un État socialiste par le biais d'une révolution démocratique nationale en lançant une guerre populaire prolongée. Le 21 août 1971 marque le premier acte militaire de rébellion maoïste.

Le Front National Démocratique (Pambansang Demokratikong Prenting Pilipinas) est fondé le 24 avril 1973 comme vitrine légale du PCP-MLM.

50 ans plus tard, la guérilla maoïste aux Philippines est toujours active et continue la lutte dans tous les districts composants l'archipel des Philippines.

L'insurrection communiste aux Philippines fête ses 50 ans

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile