Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



La France n'est pas aux travailleurs, elle est à 500 familles qui la pillent

La députée PS a été mise en examen à Marseille dans une affaire de détournement, ce nouveau cas de mise en examen montre que la "gauche" n'est pas épargnée et notamment le Parti "Socialiste" dans les Bouches du Rhône


La corruption touche aussi le Parti "Socialiste"
e juge marseillais Franck Landou a mis en examen la députée PS Sylvie Andrieux, jeudi, pour «complicité de tentative d’escroquerie» et «complicité de détournement de fonds publics». Plus de 700.000 euros de subventions de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) ont été détournés, entre 2005 et 2007, au profit d’associations présumées fictives. Leurs responsables s’en sont servi pour des achats personnels. Andrieux, 48 ans, était vice-présidente de la région, chargée de la politique de la ville, au nom de laquelle des subventions litigieuses ont été distribuées.

Son assistant parlementaire, Roland Balalas, secrétaire général du groupe PS à la région, a affirmé : «On a utilisé sans discernement des fonds pour sauvegarder des intérêts électoraux et politiques.» En clair, on a aidé des gens qui, par ailleurs, faisaient la campagne d’Andrieux dans sa circonscription aux législatives de 2007, ce qu’elle conteste.

Plus de vingt personnes ont été mises en examen, dont deux hauts fonctionnaires : Franck Dumontel, ex-directeur de cabinet de Michel Vauzelle, le président PS de la région, et Jules Nyssen, ex-directeur général des services. L'enquête a déjà donné lieu à la mise en examen de vingt-deux personnes, parmi lesquelles Franck Dumontel, l'ancien directeur de cabinet de Michel Vauzelle, Jules Nyssen, l'ex-directeur général des services, Guillaume Lalange, l'ex-directeur de l'aménagement du territoire et Roland Balalas, alors secrétaire général du groupe PS à la région et ancien assistant parlementaire de Sylvie Andrieux. Ce dernier a chargé la députée en révélant au juge que ces subventions étaient votées à la demande de l'élue à des fins «électoralistes».

C’est que le climat est délicat pour le PS des Bouches-du-Rhône. D’abord, une enquête judiciaire sur les marchés de traitement des déchets tourne, sans l’atteindre pour l’instant, autour d’Alexandre Guérini, patron de décharges et frère de Jean-Noël, président du conseil général et manitou du PS. Ensuite, la justice a déjà frappé les socialistes : le président d’une intercommunalité, Bernard Granié, élu PS, a été condamné, en janvier, à un an de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité par le tribunal correctionnel d’Aix, pour corruption. Une entreprise lui aurait donné 300 000 euros en liquide pour des infos sur un marché de déchets. Il refuse de démissionner en attendant l’appel, et le PS fait bloc derrière lui, tout en continuant à se diviser en interne : une énième guerre oppose désormais l’élu marseillais Patrick Mennucci et Jean-Noël Guérini.

Pour l'heure, des perquisitions ont été menées dans les bureaux des deux frères Guérini qui n'ont pas été entendus. Une autre révélation pourrait s'avérer gênante pour Jean-Noël Guérini : récemment, à l'occasion du coup de filet contre une dizaine de caïds marseillais à Golfe Juan, la police a ramené dans ses filets une certaine Carole-Evelyne Serrano, compagne de Bernard Barresi, un truand en cavale depuis des années et gérante de la société de sécurité Alba Sécurité, qui travaille pour le conseil général…

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile