Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actions des Député.e.s, des Sénateurs et Sénatrices Communistes

Hier a l'Assemblée Nationale les députés UMP et Nouveau Centre (ex UDF) ont voté le projet de loi sur le "service minimum" contre le droit de grève . Les députés communistes ont voté contre, explication de vote par Roland Muzeau député PCF des Hauts de Seine


La droite vote contre le droit de grève
Vous n’avez cessé de prétendre vous préoccuper de la continuité du service public et des droits des usagers, mais les débats ont apporté la preuve qu’il n’en était rien. Le désengagement de l'État, profond et continu, qui sévit dans le secteur des transports, nuit fortement à la qualité du service rendu aux usagers, vous n’avez pu le nier.
Ce désengagement est conforme à votre choix politique de poursuivre l'ouverture à la concurrence de ce secteur, assumé ici comme à Bruxelles. Toutes les lois de déréglementation que vous avez fait adopter ont aussi contribué à rendre plus difficiles les conditions de travail.
Votre refus d’adopter nos amendements concernant l'annulation de la dette de RFF, votre incapacité à répondre aux questions de fond sur les insuffisances chroniques du soutien de l'État au secteur des transports, votre mutisme face à nos propositions d'amélioration du service public, traduisent le peu de cas que vous faites de la continuité du service des transports au quotidien.

Nous avons démontré, au fil des articles, que les dispositions proposées seront inutiles, puisque de nombreux dispositifs existent déjà, dans la loi ou dans des accords-cadres. L'organisation que vous mettez en place sera inefficace, tout en affaiblissant gravement le service public. Votre texte risque fort, contrairement à l'objectif affiché, de détériorer profondément et durablement la qualité du dialogue social dans le secteur des transports. Si nous n'avons pas réussi à faire évoluer vos positions, c'est qu'au fond, le dialogue social, tout comme la continuité du service public, vous importe peu. À preuve le peu de cas que vous avez fait des propositions des organisations syndicales, pourtant unanimes, et de nos amendements destinés à améliorer la qualité du dialogue social.

Au travers de dispositions injustifiées et dangereuses, vous contestez l'exercice individuel et collectif du droit de grève, à défaut de pouvoir le remettre en cause ouvertement. Certaines des dispositions de votre texte, je pense notamment à la déclaration préalable de grève, sont particulièrement dangereuses. Quelle est en effet la réalité du monde du travail aujourd'hui ? Mise en concurrence des salariés à l'échelle internationale, répressions syndicales, course au moins-disant social et fiscal qui détériore les conditions de travail et la possibilité même du dialogue social.

Il est nécessaire de lutter contre votre projet politique, car vous avez en ligne de mire les régimes spéciaux de retraite, le CDI ou encore la protection sociale. Vous comptez aussi, s’agissant des transports, sur la poursuite de l’ouverture à la concurrence sur quelques créneaux juteux. Les salariés doivent pouvoir continuer de faire valoir les exigences de justice sociale, et de défendre le droit du travail et un service public de qualité, axé sur la sécurité, la modération tarifaire et l’aménagement du territoire. Ce texte, au fond, ne vise qu’à étouffer l’expression démocratique des salariés. C’est la raison pour laquelle le groupe de la gauche démocratique et républicaine votera contre ! (Applaudissements sur les bancs du groupe de la Gauche démocrate et républicaine et du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche)

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile