Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme en Inde - Népal - Pakistan - Bangladesh - Sri Lanka

Les communistes ne ménagent pas leurs peines pour reconquérir en 2016 l'état du Kerala (perdu en 2011). Après de brillantes victoires électorales en 2014-2015 (panchayats et municipales) les communistes (CPIM) se lancent dans une "longue marche" à travers l'état pour faire tomber la coalition au pouvoir conduite par l'Indian Congress - Article et traduction Nico Maury


La longue marche des communistes du Kerala (Inde)
Le 31 mai 2016 se tiendront au Kerala les élections pour l'Assemblée législative de l'état. Les 140 sièges qui la compose seront renouvelés. En 2011, l'Indian Congress renversait les communistes (45,83% et 73 sièges contre 44,94% et 67 sièges). Pour les communistes, le contexte et les récentes victoires électorales (voir plus bas), permettent de penser que les habitants du Kerala donneront leurs confiances aux forces progressistes du Left Democratic Front.

Dans ce contexte, le Parti Communiste d'Inde Marxiste (CPIM) lance une "longue marche" à travers l'état, la Nava Kerala March. Pendant 30 jours, les militants communistes vont parcourir plus de 2000 Km, traverser 14 districts et tenir 117 meetings. A travers cette initiative d’ampleur, le CPIM entend exposer aux habitants du Kerala les ambitions de gouvernement du LDF : "Un état sans corruption, laïc et progressiste".

Dans son discours inaugural, dans le district de Kasargode, le secrétaire général du CPIM, Prakash Karat a lancé la Nava Kerala March pour un "Kerala progressiste" qui mette fin à 5 ans de gestion de l'Indian Congress. A l'issue du premier meeting, le Secrétaire général du CPIM a remis au leader de l'opposition, Pinarayi Vijayan, le drapeau rouge (flanqué de la faucille et du marteau) qui ouvrira la marche.

Des dizaines de milliers de militants communistes accompagnent la longue marche. Pour suivre l'évolution de cette dernière, le hastag ‪#‎MarchTowardsNewKerala‬ permet d'avoir une vision d'ensemble de cette mobilisation d'ampleur.

La longue marche des communistes du Kerala (Inde)
Sur le chemin de la reconquête du Kerala

Le Kerala est un état du sud de l'Inde dans lequel les communistes ont exercé le pouvoir jusqu'en 2011. A cette date, une coalition conduite par l'Indian Congress parvient à déloger la coalition du Left Democratic Front conduite par le Parti Communiste d'Inde Marxiste (CPIM). Depuis cette date les communistes organisent un contre-pouvoir capable de tenir face à l'INC et au BJP (qui tente de s'implanter dans cet état). De plus la gestion de l'état par l'Indian Congress, minée par les affaires de corruption, s’essouffle, pour les communistes tous les indicateurs sont au verts :

Lors des élections à la Lok Sabba de mai 2014, le Left Democratic Front recueillait 31,5% des voix contre 31,1 la coalition de l'Indian Congress. Malgré un système électoral désavantageux, le LDF obtenait 7 élus (5 CPIM, 1 CPI, 1 RSP) face au Congrès (31,1% et 8 élus).

Le Left democratic front remportait une victoire éclatante aux élections des panchayats du 12 août 2014. L'Indian Congress reculait fortement et les nationalistes du BJP étaient éliminés des Conseils ruraux.

Lors des élections locales de novembre 2015, les communistes infligaient une sévère défaite à l'Indian Congress. Les communistes s’imposent dans ces élections locales en conquérants de nombreuses assemblées locales. Ce verdict populaire est un rejet des politiques anti-populaires et de la corruption du gouvernement régional. De plus ils ont massivement repoussé les candidats nationalistes du BJP et leur programme réactionnaire. Le LDF remporte 44 des 86 municipalités, le LDF s'impose dans 5 des 6 corporations municipales de l'état (grandes villes). Pour la première fois de son histoire, la ville de Kannur (Kerala) basculait dans les mains des communistes.

La longue marche des communistes du Kerala (Inde)

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile