Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Histoire du mouvement social et communiste

Le 4 octobre 1993 des commandos russes, sous les ordres de Boris Eltsine, ouvrent le feu sur le siège du Congrès des député.e.s du peuple (la « Maison blanche ») mettant fin, par la violence, à la constitution hérité de la RSFSR - article et traduction Nico Maury


Le 4 octobre 1993, Boris Eltsine abattait à coup de canon la RSFSR
Il y a eu de nombreuses victimes dans le renversement de la démocratie par les chars.

147 personnes ont été victimes des aventuriers et des criminels. Mais en réalité, le nombre de victimes des violences constitutionnelles initiées par Boris Elstine monte au delà de 1000 morts (d'après certains rapports 2743 personnes).

Suite a ce coup d'état, de nombreuses personnes ont été assassiné, le Soviet Suprême légitiment élu a été dissout et les dernières institutions de l'URSS effacées sous les obus des chars.

Le coup d'état a été lancé par Boris Eltsine avec la publication du "décret 1400" visant a reformer la constitution de la RSFSR (République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie). Cependant la constitution n'autorisait pas l'application du décret 1400.

Le 4 octobre 1993, Boris Eltsine abattait à coup de canon la RSFSR
En mars 1993, les député.e.s refusent de prolonger les pouvoirs d'exception accordés au Président. Ils refusent aussi d'organiser le référendum réclamé par le Président pour asseoir son autorité.

Le 20 mars, Boris Eltsine prive le Congrès des député.e.s de ses pouvoirs en instaurant un système de gouvernement par décrets valable jusqu'au référendum qu'il exige.



Le 29 avril, le Président dévoile un projet de Constitution qui renforce ses pouvoirs, projet qui sera ratifié le 12 juillet, au terme d'une conférence constitutionnelle. Boris Eltsine doit faire face à une nouvelle crise politique, un mois et demi plus tard, quand la Banque centrale de Russie retire les roubles mis en circulation avant 1993.

En septembre, Boris Eltsine dissout le Parlement et convoque des élections législatives anticipées pour se débarrasser d'un congrès des député.e.s "trop communistes" à son goût. Entre le 21 et le 24 septembre, la mobilisation populaire en faveur des parlementaires s’est accrue, des dizaines de milliers de manifestant.e.s occupent le centre de Moscou et les abords du Parlement.

Le Parlement ne tarde pas à répliquer en destituant Boris Eltsine et en le remplaçant par Alexandre Routskoï. Les député.e.s mécontents des réformes économiques s'enferment dans l'édifice du Parlement, le 24 septembre, avec leurs chefs, le Président du Parlement, Rouslan Khasboulatov (Président du Soviet) et Alexandre Routskoï (élu Président de la RSFSR en remplacement de Boris Eltsine).

La "Crise constitutionnelle russe" s'achève le 4 octobre par le pilonnage de la "Maison blanche" par 10 chars et l'intervention de des forces spéciales ALFA et Vympel qui pénètrent dans le bâtiment. Les pays occidentaux ont salué cette belle victoire de Boris Eltsine contre les restes de la démocratie en Russie.

Le 4 octobre 1993, Boris Eltsine abattait à coup de canon la RSFSR
Le référendum constitutionnel s'est tenu finalement le 12 décembre 1993 et 58,4% des électeurs-électrices donnent une majorité à Boris Eltsine pour sa nouvelle constitution. Un nouveau Parlement est élu.

Le référendum constitutionnel a mis fin à la constitution de 1978 qui avait été créée et approuvée pour la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR).

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile