Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme en Inde - Népal - Pakistan - Bangladesh - Sri Lanka

Communiqué de Hari Singh Kang pour le Comité central du Parti Communiste d'Inde (Marxiste) - traduction Nico Maury


Le CPI(M) demande une action d'urgence face à la sécheresse en Inde
Le Comité central du Parti Communiste d'Inde (Marxiste), actuellement en session à New Delhi, note avec une profonde inquiétude que de grandes parties de l’Inde sont ébranlées par une sécheresse extrême. Selon Skymet (agence de surveillance météorologique privée), il s'agit de la deuxième saison la plus sèche avant la mousson des 65 dernières années. En 2012, le déficit pluviométrique cumulé était passé à 31%. Cette année, on signale un décalage de 25% par rapport aux pluies d'avant la mousson.

Selon des systèmes d'alerte précoce fiables, on estime que plus de 40% de la population du pays, soit 500 millions de personnes, sont sévèrement touchées. Andhra Pradesh, Telangana, Maharashtra, Karnataka, Bihar, Gujarat, Jharkhand et les districts adjacents du Bengale occidental, du Rajasthan et du Tamil Nadu sont les plus touchés.

Le stockage de l'eau dans les barrages est tombé à un niveau critique et le gouvernement central a émis un avis de sécheresse à certains de ces États. Les gouvernements des États d’Andhra Pradesh, du Gujarat, du Karnataka, du Maharashtra, d’Odisha et du Rajasthan ont déclaré que nombre de leurs districts étaient frappés par la sécheresse. Le gouvernement central dirigé par le BJP n’est pas disposé à venir en aide aux États. La sécheresse extraordinaire qui sévit actuellement doit être qualifiée de calamité nationale et les mesures de secours prises sur le pied de guerre.

La grave pénurie d'eau potable et de fourrage pour le bétail crée une détresse extrême et les cultures sont durement touchées. Une migration de détresse à grande échelle est en cours. Des décès dus à la famine sont également signalés. La situation va continuer à se détériorer. Le gouvernement central doit immédiatement libérer les salaires en attente de la MNREGA, supprimer les frais de scolarité et fournir une aide urgente.

Le CPI(M) appelle toutes ses unités à organiser des actions de protestation pour réclamer des mesures concrètes et des secours. Les organisations paysannes et d'autres organisations de masse doivent aussi passer à l'action.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile