Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Municipales/Cantonales 2008

Le PCF a plutôt bien tiré son épingle du jeu au premier tour des municipales, reprenant des villes à la droite comme Dieppe, Vierzon et Vaux-en-Velin, et devançant le PS dans certaines cités de Seine-Saint-Denis que le PS veut lui ravir


Le PCF tire plutôt bien son épingle du jeu au premier tour des municipales
Le PCF jouait gros à ces élections municipales et cantonales où ses bastions, en particulier dans la banlieue rouge de Seine-Saint-Denis, symbole du communisme municipal, étaient menacés par les visées des camarades socialistes qui lui disputaient 7 de ses 13 municipalités.

Avec le déclin progressif de son audience nationale depuis un quart de siècle, tombée au plus bas à la présidentielle de 2007 (1,93%), le parti compte, pour garder un rayonnement, sur ses fiefs locaux, héritage de son âge d'or.

Apres la débâcle de 2001, où le parti avait perdu toute une série de villes, à ce scrutin, il peut cette fois se targuer de plusieurs conquêtes dans un contexte de nette poussée de la gauche. A la tête d'une liste d'union de la gauche, le communiste Sébastien Jumel a reconquis dès le premier tour Dieppe (Seine-Maritime) que le parti avait perdu en 2001. A Vierzon (Cher) le candidat communiste a été élu dès le premier tour, de même qu'à Vaux-en-Velin (Rhône) malgré la concurrence socialiste.

Le PCF a préservé des le premier tour nombre de ses communes: Martigues, Arles, Saint-Martin-d'Hères.

La secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet s'est réjouie ce ces premiers résultats: "les Français ont majoritairement apporté leurs suffrages aux candidats de gauche et aux élus et candidats communistes qui font de notre parti la troisième force politique de notre pays" en terme d'élus.

Mme Buffet est surtout satisfaite des premiers résultats dans les municipalités communistes où le PS avait imposé une primaire: "les hommes et les femmes de gauche ont choisi de soutenir les équipes sortantes" communistes.

Parmi les sept villes de Seine-Saint-Denis où une primaire opposait les deux partis de gauche, le PCF est en tête à La Courneuve et à Bagnolet, mais les premiers résultats révèlent un duel serré à Aubervilliers et à Noisy-le-Sec. A Montreuil, le maire sortant apparenté communiste Jean-Pierre Brard devance la sénatrice verte Dominique Voynet, selon le PCF.

Au Havre - ou l'UMP est en tête- le candidat PCF (29%) a bien resisté, devançant le PS.

L'un des principaux enjeux du scrutin pour le Parti communiste est le maintien de la présidence du département de Seine-Saint-Denis, communiste depuis sa création en 1967 et symbole de la banlieue rouge, qu'entend ravir le socialiste Claude Bartolone. Le duel est serré, selon les premiers résultats.

La dirigeante communiste appelle à une alliance avec le PS au deuxième tour: "Pour faire de ce vote les prémices d'une large victoire dimanche prochain, j'appelle au plus large rassemblement à gauche face à la droite", mais met en garde contre des alliances "contre nature" avec le Modem.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile