Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 


Européennes 2009 : Front de Gauche (PCF-PG) et Alliance des Outre-Mers

Elections européennes du samedi 6 juin 2009: Voter Madeleine de Grandmaison - Pour un Partenariat Véritable avec une autre Europe


Le Parti Communiste Martiniquais au côté d'Elie Hoarau et Madeleine de Grandmaison
Le Samedi 6 juin les électrices et les électeurs martiniquais sont invités à désigner leur représentant au Parlement européen comme ceux des 27 pays composant l’Union européenne qui éliront 736 députés. L’outre-mer désigne 3 députés et la section Atlantique de cette circonscription dont fait partie la Martinique désigne un représentant siégeant au Parlement de Strasbourg.

Le Parti Communiste Martiniquais a décidé de soutenir la candidature de Madeleine de Grandmaison, députée européenne sortante élue en 2004 sur la liste “Alliance” menée par Paul Vergès et pour laquelle notre parti avait déjà appelé à voter. Madeleine de Grandmaison avait siégé pendant sa courte mandature 2007/2009 au groupe de la Gauche unitaire européenne (GUE) où sont inscrits, entre autres, les députés communistes européens.

Le Parti Communiste Martiniquais au côté d'Elie Hoarau et Madeleine de Grandmaison
Cette fois-ci la liste “Alliance des Outre-Mers” sur laquelle figure Madeleine de Grandmaison est dirigée par Elie Hoareau, Secrétaire général du Parti Communiste Réunionnais, qui a pris la suite de Paul Vergès.

Pourquoi ce soutien ? Parce que la liste “Alliance pour les outre-mers” affirme qu’il faut “inventer un nouveau modèle de développement économique pour les DOM”. Il s’agit pour cette liste d’affronter les rendez-vous prévus dans les années à venir :

- renégociation en 2013 des fonds structurels qui ont déjà baissé de
15% pour les programmes opérationnels 2007-2013 du fait de l’élargissement de l’Union européenne ;
- remise en cause des aides pour l’industrie sucrière (Réunion) ;
- conclusion des accords de partenariat entre l’UE et les pays voisins des DOM (APE) qui risquent de venir concurrencer la production locale, alors que le déséquilibre entre importations et exportations est déjà extrême ;
- défense de la production bananière menacée régulièrement par les reculades de l’Europe face aux diktats de l’OMC manipulée par les USA ;
- menace de suppression au-delà de 2014 de l’octroi de mer qui protège difficilement le faible tissu productif des DOM et procure des ressources indispensables à ses collectivités locales ; Madeleine de Grandmaison dans une interview à l’Humanité donnait sa vision de la mondialisation : “On veut construire un marché mondial avec des règles communes à tous, quand les économies et les structures sont entre elles des plus inégales”. Toute la question de nos rapports avec l’Union européenne réside dans cette remarque : la volonté forcenée de vouloir nous imposer un libre échange inégal et destructeur.

Le statut de Région dite ultrapériphérique (RUP), arraché par la ténacité d’un Paul Vergès, a un peu atténué la brutalité de cette insertion forcée dans le marché européen en nous reconnaissant formellement des spécificités. Cependant Madeleine de Grandmaison estime que “ce statut pourrait être mieux adapté, car en ce moment il repose d’une part sur des handicaps structurels (éloignement, étroitesse du marché, économie insulaire, vulnérabilité aux intempéries, relief, etc) et d’autre part sur des dérogations constamment remises en question. Ce n’est pas satisfaisant (…) Nous voulons être
considérés comme des partenaires à part entière et non plus comme des territoires auxquels on fait la charité et que l’on transforme par tous les moyens en terres de consommation. Nous avons besoin de nous développer, de transformer nos économies et de renforcer notre capacité productive (…)”.

Le PCM, pour sa part, revendique un statut nouveau de coopération avec l’Europe, avec une autre Europe, une Europe sociale. Il ne faut pas perdre de vue que le Parlement européen est la seule
institution européenne démocratique puisque élue au suffrage universel des peuples de l’Union européenne. Au cours des années, il a acquis de plus en plus de pouvoir : pouvoir de co-législateur à égalité avec le Conseil, pouvoir de censure de la Commission, pouvoir budgétaire, pouvoir d’enquête.

Il faut avoir aussi à l’esprit qu’aujourd’hui plus de 80 % des lois votées par le Parlement français et donc applicables en Martinique sont des transpositions de lois adoptées par le Parlement européen.
Cela au moment même où, avec l’Autonomie de l’article 74, nous revendiquons la capacité d’adapter les lois et règlements dans un certain nombre de domaines à nos réalités propres.

Ce n’est pas pour rien que les békés entretiennent des lobbys pour défendre leurs intérêts pour influencer le Parlement européen et les autres institutions européennes (Eurodom de Gérard
Bally par exemple). Par conséquent, nous devons défendre nos intérêts au Parlement européen. Le problème du Parlement européen, ce n’est plus qu’il manque de pouvoir, c’est sa majorité libérale et
sociale libérale favorable aux dogmes libéraux et au libre échange généralisé qui ont engendré la crise. Une crise à laquelle l’Europe néolibérale capitaliste est incapable de faire face.

Notre combat pour des rapports de partenariat véritable respectant réellement les spécificités de notre pays rejoint celui de ceux qui, en France et en Europe, veulent changer d’Europe. Nous pensons au combat du Front de gauche qui exige d’autres choix en Europe que ceux du Traité de Lisbonne, frère jumeau du Traité constitutionnel rejeté par les Français, les Néerlandais et les Irlandais.

Voter Madeleine de Grandmaison, c’est donc réaliser la convergence de ces deux combats et nous faire respecter.

C’est aussi faire avancer l’unité du peuple martiniquais pour un vrai changement ici même en Martinique.

Michel Branchi

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Perspective communiste
Nicolas Maury
[Fr] Perspective communiste, blog francophone ayant pour vocation le partage d’informations nationales et internationales. De proposer des analyses marxistes de l’actualité et du débat d’idée. Ainsi que de parler de l’actualité du Parti Communiste Français et du Mouvement des Jeunes Communistes de France.

[Cat] Perspectiva comunista, bloc francòfon dedicat a compartir informació nacional i internacional. Oferir anàlisis marxistes d’actualitat i debat d’idees. A més de parlar de les notícies del Partit Comunista Francès i del Moviment de Joves Comunistes de França.

[Esp] Perspectiva comunista, blog francófono dedicado a compartir información nacional e internacional. Ofrecer análisis marxistas de los asuntos actuales y el debate de ideas. Además de hablar sobre las noticias del Partido Comunista Francés y el Movimiento de Jóvenes Comunistas de Francia.

[Eng] Communist perspective, French-speaking blog dedicated to sharing national and international informations. To offer Marxist analyzes of current affairs and the debate of ideas. As well as talking about the news of the French Communist Party and the Movement of Young Communists of France.

[All] Kommunistische Perspektive, französischsprachiger Blog zum Austausch nationaler und internationaler Informationen. Marxistische Analysen der aktuellen Angelegenheiten und der Debatte über Ideen anbieten. Sowie über die Nachrichten der Kommunistischen Partei Frankreichs und die Bewegung der jungen Kommunisten Frankreichs.

[RUS] Коммунистическая перспектива, франкоязычный блог, посвященный обмену национальной и международной информацией. Предложить марксистские анализы текущих дел и дебаты идей. А также говорить о новостях французской коммунистической партии и движения молодых коммунистов Франции.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile