Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Des élections communales se déroulaient dans le canton suisse de Vaud (capitale Lausanne). Le Parti Ouvrier et Populaire (PoP), branche vaudoise du Parti suisse du travail, jouait sa survit politique dans ce canton francophone


Le Parti Ouvrier et Populaire Vaudois (Suisse) toujours présent dans les Conseils communaux
Pour le Parti ouvrier et populaire vaudois (POP-Vaud), les élections communales du 28 février avait une valeur de test. En octobre dernier, la liste de gauche radicale (POP-solidaritéS) réalisait l'un des pires scores de son histoire aux fédérales (2,9%). En perte de vitesse électorale, la formation fondée en 1944 devait affronter la retraite politique de plusieurs de ses figures historiques, comme la syndique de Renens et ancienne conseillère nationale Marianne Huguenin.

A Renens, véritable bastion du POP, au terme de ce premier tour des élections. les socialistes arrivent en tête avec 24 conseillers communaux (+6). Le PLR (Parti libéral-radical - droite) est second devant la liste La Fourmi rouge – POP qui remportent 17 conseillers communaux (-6). Le leadership du PoP cède sa place aux socialistes. A l’exécutif (syndicature) le PS parvient en tête sur 3 sièges (+1), le PoP sur 1 siège (et un en ballottage).

Au Conseil communal de Lausanne, le PoP fait élire 12 candidats (-1) de la liste Ensemble à Gauche, David Payot élu sortant à l’exécutif de la ville parvient à gagner sa réélection avec un score de plus de 17.000 voix. La droite Vaudoise visait la défaite du PoP pour renforcer son emprise sur l’exécutif de la ville.

A Morges, Jean-Bernard Thuler est réélu au conseil communal. Idem à Mont-sur-Lausanne avec la réélection de Bertrand Martinelli, Bernard Caron élu au conseil communal de Corsier-sur Vevey, Jean-Paul Dudt réélu au conseil communal d'Ecublens, Bernard Borel réélu au conseil communal d'Aigle, Larry Sarrasin, réélu au conseil communal de Gland.

A Vevey, la formation Décroissance-Alternatives remporte 9 sièges au Conseil communal, au détriment du PS.

Faute de renouvellement, le PoP a été incapable de présenter des candidats dans les villes de Nyon, à Prilly (malgré 4 élus sortants). Malgré une situation compliquée pour le PoP de Vaud, le parti parvient à se maintenir sérieusement à Lausanne et Renens, des bastions de la gauche vaudoise.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile