Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actions des Député.e.s, des Sénateurs et Sénatrices Communistes

Urgence aux urgences. “Six heures d’attente et encore, j’ai eu de la chance”: après une nuit passée “incognito” sur un brancard aux urgences de Douai (Nord), le député PCF Alain Bruneel dénonce lundi une situation “dramatique”


Le député Alain Bruneel (PCF) passe six heures aux urgences de Douai et dénonce une situation "dramatique"
Alors que plus de 150 services d’urgences sont en grève pour réclamer de meilleures conditions de travail, le député communiste du Nord souhaitait “constater” la réalité et “suivre le parcours d’un patient “lamba”, mais sans prévenir la direction de l’hôpital au préalable, a-t-il expliqué à l’AFP. Vendredi soir, il s’est donc rendu aux urgences de Douai, “en simulant des maux de ventre”.

“À 21H30, lorsque je suis arrivé devant l’une des deux infirmières régulatrices”, chargées de “juger de l’état de gravité” des patients et de les orienter, “plus de 200 personnes, dont 59 enfants, étaient déjà passées dans la journée”, a-t-il raconté.

“On a pris ma tension, ma température, j’ai passé un électro-cardiogramme” puis “on m’a indiqué qu’il y avait 3h20 d’attente -hors urgences vitales- avant d’être ausculté par un médecin (...) J’ai finalement attendu six heures”, a déploré l’élu.

“Le personnel fait tout ce qu’il peut, avec ce qu’il a (...) mais la situation est dramatique”: “les brancards s’entassent, dans les couloirs” puis “en file indienne avant d’arriver devant les trois box” réservés aux consultations, a-t-il détaillé.

“Il fait une chaleur énorme, le personnel ne peut ni nous donner à boire ni à manger car ils ne savent pas ce qu’on a (...) Des personnes âgées ont besoin d’aller aux toilettes, mais il n’y a pas assez de personnel, alors des patients se lèvent pour aller chercher l’infirmière, accompagnant parfois eux-mêmes ces personnes aux toilettes”, a-t-il encore témoigné.

“Le personnel, toujours en mouvement, n’arrête jamais” et “se retrouve à bout de souffle”, a ajouté Alain Bruneel, dénonçant “le manque criant de moyens humains et matériels”.

Alors que se profile un été caniculaire, “le gouvernement n’a pas pris le pouls réel de cette situation dramatique”, a enfin estimé Alain Bruneel, invitant la ministre de la Santé Agnès Buzyn à “passer une nuit aux urgences, sans caméra ni collaborateur, cette expérience valant plus que tous les rapports écrits, passés et à venir”.

Huffington Post

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF). Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin.

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF). Ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin.

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile