Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



La probable nouvelle appellation du parti dirigé par Nicolas Sarkozy renvoie à la politique américaine. Mais aussi à un parti allemand du même nom, fondé par un ancien de la Waffen-SS


"Les Républicains", nouveau nom de l'UMP ? En Allemagne, c'est un parti néonazi
Un nouveau nom qui pourrait faire un peu désordre pour l'UMP ? La formation politique dirigée par Nicolas Sarkozy ambitionne de changer de nom pour devenir, sans doute, "Les Républicains". Un nom qui se veut une référence explicite à la politique américaine. Mais ce nom renvoie aussi à un parti allemand d'environ 6.500 membres... fondé par un ancien Waffen-SS, Franz Schönhuber.

"Die Republikaner" est né en 1983 à Munich d'une dissidence du parti conservateur bavarois CSU, allié sur le plan fédéral au parti CDU d'Angela Merkel. Il se dit nationaliste, eurosceptique et hostile à l'immigration, qu'il voit comme un risque de "déculturation" de la nation allemande.

Son fondateur Franz Schönhuber, depuis décédé, est l'auteur d'un livre dans lequel il défend le régime nazi ainsi que son propre rôle au sein de la Waffen-SS, la branche militaire de la Schutzstaffel.

Plus proches du FN que de l'UMP

Franz Schönhuber prend également Jean-Marie Le Pen comme modèle. L'ex-député européen, journaliste de profession, a même publié un autre ouvrage à sa gloire. C'est d'ailleurs lors de la présentation du livre à Munich, en 1997, que le président d'honneur du Front national avait réitéré ses propos sur l'extermination des juifs, à ses yeux un "détail" de l'Histoire.

Par le passé, "Les Républicains" ont tenté de se rapprocher d'autres formations d'extrême-droite comme l'Union populaire allemande (DVU) et le Parti national-démocrate d'Allemagne (NPD). Tout comme le FN, ils ont obtenu dans les années 1980 et 1990 de bons scores aux élections européennes (six députés en 1989) et locales. Mais inexistants au niveau fédéral, ils ne sont plus représentés dans aucune institution aujourd'hui.

Surveillés jusqu'en 2006 par les services de renseignements intérieurs allemands, "Les Républicains" sont aujourd'hui, comme le FN en France, soucieux de cultiver une image modérée.

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20150416.OBS7389/les-republicains-nouveau-nom-de-l-ump-en-allemagne-c-est-un-parti-neonazi.html

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile