Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 


Le 5 juin, les mineurs de Komsomolskaya (République Populaire de Lougansk) ont cessé de travailler en raison d'arriérés de salaires. Entre-temps, selon des informations reçues de militant.e.s, les autorités ont répliqué avec la fermeture de la mine par des employés du ministère des Affaires intérieures de la république.

Plusieurs mines du Donbass sont entrées en grèves, le mouvement de solidarité et de revendication prend de l'ampleur sur les territoires des Républiques populaires comme de l'Ukraine.

Traduction Nico Maury


Les mineurs du Donbass entrent en grève contre les oligarques et le capitalisme
Le 21 avril, une grève a déjà eu lieu dans cette mine pour exiger que les propriétaires remboursent les arriérés de salaire aux travailleurs-travailleuses. En conséquence, tous les mineurs ont reçu l'argent pour février et mars. La direction a promis de rembourser la dette restante d'ici le 15 mai et de transférer la propriété de la mine de l'actuel de l'oligarque Serhiy Kurchenko à l'État.

Cependant, la réorganisation n'a pas entraîné une amélioration notable des conditions de travail. Le système de paiement progressif introduit, qui a été présenté par la direction comme une opportunité pour "gagner plus", n'a en fait fait que réduire les prix, et la promesse de rembourser les arriérés de salaire aux autres mineurs était un vain mot. Aujourd'hui, les arriérés de salaire des employeurs envers les mineurs s'est à nouveau accumulée en avril et mai. Tout cela a obligé les travailleurs-travailleuses trompés à rappeler à nouveau qu'il existe une législation du travail dans la République qui ne prévoit pas l'esclavage.

La grève qui a débuté le 5 juin a donné les premiers résultats: la direction a remboursé en partie les arriérés de salaire de mars aux mineurs ces jours-ci et n'ont pas reçu d'argent en avril. Cependant, dès le lendemain, les propriétaires de l'entreprise ont menacé de licencier 130 personnes. Et le matin du 7 juin, une quarantaine a été annoncée dans tout le quartier en lien avec la "menace de propagation du COVID-19". Le même jour, les autorités ont limité le trafic. Toutes les tentatives pour contacter les représentants des mineurs ont échoué. Les deux opérateurs mobiles desservant la région (Lugank et Vodafone) sont apparemment déconnectés. L'administration de GUP Antratsit ne commente pas la situation. Le matin du 8 juin, on a appris que la mine de Komsomolskaya avait été bloquée par des employés du ministère des Affaires intérieures du LNR.

À en juger par les informations reçues, cette fois, l'administration de l'entreprise, en lien avec l'État, est déterminée à ne pas donner aux mineurs l'argent qu'ils ont gagné. Le fait est que les propriétaires de la mine ont commis une fraude: la mine a été transférée à l'entreprised'État "La Republican Fuel Company - Vostok-Coal". En outre, selon des informations parues dans la presse, la direction souhaite organiser une recertification des travailleurs-travailleuses afin de réduire "officiellement" leurs salaires et de licencier ceux qui ne sont pas satisfaits. Mais la grève a brouillé toutes les cartes, et il est possible que l'employeur, avec les autorités locales, ait recouru à une solution violente face au problème créé par lui même.

Des mineurs d'autres entreprises du Donbass se sont joint à la grève de Komsomolskaya. Dans la soirée du 8 juin, il a été signalé que le travail à la mine Belorechenskaya a cessé, ses travailleurs-travailleuses ont annoncé qu'ils étaient prêts à déclencher une grève. Des informations sont parvenues sur le fait qu'une réunion s'est tenue à la mine de Frunze au cours de laquelle le directeur "a interdit" à ses travailleurs-travailleuses de se mettre en grève et a qualifié le rassemblement de protestation de Komsomolskaya d'un événement grave. Selon le "télégraphe minier", un message a été reçu au sujet de la grève qui a commencé à la mine de Vakhrusheva.

Les autorités bloquent tous les réseaux sociaux et les groupes où des informations circulent sur le début d'une série de grèves.

Il est important de garder à l’esprit que non seulement les prolétaires de la République populaire de Lougansk participent à la grève des mineurs. Dans le même temps, un rassemblement de mineurs de Krasnolimanskaya, situé sur le territoire de l'Ukraine, a lieu. La dette envers les employés de cette entreprise est d'environ 200 millions d'hryvnia.

Le 4 juin, les travailleurs de cette mine ont déjà bloqué l'autoroute Pokrovsk-Dobropolye et au deuxième quart de travail, ils ont refusé de descendre à la mine.

Les mêmes jours, une autre tragédie minière s’est produite dans la République populaire de Donetsk. Dans les mines, "Cold beam" à Makeyevka et "Komsomolets Donbass" à Kirov, des tunnels se sont effondrés. Un mineur est décédé, deux autres ont été hospitalisés, leur état est inconnu.

Les travaux forcés, les dangers quotidiens pour la vie, les blessures et la mort sont des compagnons constants de l'exploitation minière en Russie, en Ukraine et dans les républiques populaires du Donbass. Selon l'un des mineurs de la région de Louhansk, l'industrie est dirigée par des fonctionnaires corrompus qui ont porté le salaire réel à une valeur honteuse ... 6-7000 roubles.

Quels que soient les mots et les drapeaux qui se cachent derrière le capitalisme, il reste toujours un système inhumain.

Camarades mineurs, communistes du Kouzbass et d'autres régions charbonnières de la Russie, vous êtes appelés par des camarades de classe et des collègues en fonction de la profession et du sort du mineur. Ils attendent vos déclarations de solidarité avec les grévistes du Donbass.

Article de La Pravda, journal du Parti Communiste de la Fédération du Russie

Perspective communiste
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Perspective communiste
Nicolas Maury
[Fr] Perspective communiste, blog francophone ayant pour vocation le partage d’informations nationales et internationales. De proposer des analyses marxistes de l’actualité et du débat d’idée. Ainsi que de parler de l’actualité du Parti Communiste Français et du Mouvement des Jeunes Communistes de France.

[Cat] Perspectiva comunista, bloc francòfon dedicat a compartir informació nacional i internacional. Oferir anàlisis marxistes d’actualitat i debat d’idees. A més de parlar de les notícies del Partit Comunista Francès i del Moviment de Joves Comunistes de França.

[Esp] Perspectiva comunista, blog francófono dedicado a compartir información nacional e internacional. Ofrecer análisis marxistas de los asuntos actuales y el debate de ideas. Además de hablar sobre las noticias del Partido Comunista Francés y el Movimiento de Jóvenes Comunistas de Francia.

[Eng] Communist perspective, French-speaking blog dedicated to sharing national and international informations. To offer Marxist analyzes of current affairs and the debate of ideas. As well as talking about the news of the French Communist Party and the Movement of Young Communists of France.

[All] Kommunistische Perspektive, französischsprachiger Blog zum Austausch nationaler und internationaler Informationen. Marxistische Analysen der aktuellen Angelegenheiten und der Debatte über Ideen anbieten. Sowie über die Nachrichten der Kommunistischen Partei Frankreichs und die Bewegung der jungen Kommunisten Frankreichs.

[RUS] Коммунистическая перспектива, франкоязычный блог, посвященный обмену национальной и международной информацией. Предложить марксистские анализы текущих дел и дебаты идей. А также говорить о новостях французской коммунистической партии и движения молодых коммунистов Франции.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile