Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Municipales/Cantonales 2008

Vendredi 28 Septembre 2007

Sous prétexte de vouloir battre la droite, le PS se lance à la conquête des villes communistes, au risque de faire gagner la droite


Municipales 2008 : Le duel PS/PCF commence
Quel jeu est-ce? quel but est recherché par le Parti Socialiste? A Aubervilliers (Seine Saint Denis) le Parti Socialiste et ses satellites (PRG et les Verts) se lancent à l'attaque de la ville communiste. Sous le prétexte de battre la droite le PS annonce qu'il faut changer la Gauche, c'est à dire virer les communistes. Donc faire gagner la droite ! Mais dans le département 93 c'est le même leitmotiv, virer les communistes des villes de Pierrefite, Bagnolet, Aubervilliers et La Courneuve.

Pour les Cantonales, c'est la même musique, Le PS 93 rêve de prendre ce département géré par les communistes, le but prendre des cantons au PCF et pas à la droite (un allié objectif ?), Claude Bartolone député PS, proche de Fabius, rêve de jeter l'anathème sur le PCF (il oubli que sans les 2 832 voix des communistes soit 8,55% il n'aurait pas été réélu).

Mais, on peut me rétorquer que cela se passe en Seine Saint Denis ! eh bien non, dans les Bouches du Rhône c'est la même logique qui prévaut. Pour les cantonales, le PS par la bouche d'Eugène Caselli 1er fédéral, affirme ses ambitions sur les 2 cantons communistes de Marseille (Notre-Dame-Limite et St-Mauront).

Pour les municipales c'est la même chose, le PS se lance à l'attaque de Martigues (la bonne blague), de Port de Bouc (hihi), Arles (ou Hervé Schiavetti a reçu le soutien de Michel Vauzelle), Gardanne (c'est pas la première fois, en 1996 le PS parachutait Bernard Kouchner contre Roger Méi), Aubagne. De plus il met en place une stratégie qui vise a bloquer la reprise des villes communistes perdues en 2001 comme Port Saint Louis du Rhône (même si le PCF a encore toutes ses chances), ou Miramas. Le PS refuse toute accord avec le PCF (cf les déclarations de Jean Noël Guerini) mais débauche certains élus marseillais car il en a besoin.

Dans les Bouches du Rhône, le PCF recueille 62.461 voix (soit 9,92%) et ses meilleurs scores sont sur les villes communistes (exception pour Marseille 15/16° et Aubagne) ou le PCF est devant le PS (sauf sur Marseille).

"C'est une logique destructrice", estime Patrice Bessac, l'un des porte-parole du PCF, qui souligne, sibyllin, que "si le Parti communiste, dans de nombreux endroits, ne peut gagner sans le PS, la réciproque existe aussi [...] il faut que le PS réfléchisse bien et que tous ceux qui montrent leurs muscles dans quelques villes reviennent à la raison".

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF). Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin.

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF). Ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin.

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile