Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



La défaite est cuisante pour le président turc, Recep Tayyip Erdogan. Son parti AKP perd Ankara, Istanbul (les résultats doivent être confirmée, les deux candidats sont au coude à coude) et recul dans de nombreux autres secteurs traditionnellement tenu par les conservateurs - article et traduction Nico Maury


Municipales en Turquie : revers électoral pour le président Erdogan
La défaite est cuisante pour le président turc, Recep Tayyip Erdogan. DA l’issue des élections municipales, son Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) a perdu Ankara, la capitale, et Istanbul (à confirmer, car les deux candidats sont au coude à coude), le poumon économique et financier du pays. Depuis vingt-cinq ans, les deux plus grandes villes de Turquie étaient des fiefs imprenables de l’AKP.

La crise économique profonde qui traverse la Turquie (inflation, dévaluation récession ...) ne passe plus et les électeurs-électrices ont lourdement sanctionné Recep Tayyip Erdogan. Des bastions de l'AKP sont tombés au profit du CHP (social-démocrate) comme Antalya et Adana (sud).

Malgré cette situation, l'AKP conserve son leadership électoral avec 44,42% des voix, 16 métropoles, 24 provinces et 536 districts. Son rival et grand gagnant de ces élections est le CHP (Parti populaire républicain - social démocrate) qui rassemble 30,07% des suffrages et remporte 10 métropoles, 10 provinces et 192 districts.

Le parti de droite, İYİ Parti, remporte 7,46% des voix et 18 districts. Il dépasse ainsi les nationalistes du MHP avec 7,25% des suffrages, mais 1 métropole, 10 provinces et 146 districts.

Le Halkların Demokratik Partisi toujours debout, malgré la répression

Le parti kurde HPD, malgré toute la répression qui s'abat contre lui, ses élu.e.s, ses militant.e.s, sort dans un bon état de ces élections locales. Malgré quelques pertes dut à l'arrivée de "nouveaux électeurs" (des militaires déployés dans certains bastions du HDP), le Parti démocratique des peuples recueille 4,22% des voix et conserve (voir reprend) 3 métropoles, 5 provinces et 50 districts.

Le HDP a été le parti clé des élections municipales. Son soutien aux candidats de l’opposition à Istanbul, Ankara, Izmir, Adana, Mersin, Antalya a été décisif dans la défaite de l’AKP dans ces villes. Ainsi, des millions d’électeurs kurdes du HDP ont voté en masse contre le parti d’Erdogan, en faisant gagner le CHP.

La liste (non exhaustive) des élu.e.s du HDP :

AMED (DİYARBAKIR)

Metropolitan Municipality Co-mayors: Selçuk Mızraklı – Hülya Alökmen Uyanık
Bağlar: Zeyyat Ceylan – Zübeyde Zümrüt
Bismil: Orhan Ayaz – Gülşen Özer
Çınar: Bedri Kaya – Necla Tamriş
Dicle: Felat Aygören – Yasemin Üçer
Eğil: Mustafa Akkul – Gülistan Ensarioğlu
Ergani: Ahmet Kaya – Meryem Yıldız
Hazro: Ahmet Çevik – Gülistan Ekti
Kayapınar: Keziban Yılmaz – Necati Pirinççioğlu
Kocaköy: Rojda Nazlier – Kasım Pervane
Kulp: Mehmet Fatih Taş – Fatma Ay
Lice: Tarık Mercan – Ruken Yılmaz
Silvan: Naşide Toprak – Abbas Hilmi Azizoğlu
Sur: Feyme Filiz Buluttekin – Cemal Özdemir
Yenişehir: Belgin Diken – İbrahim Çiçek

VAN

Van Metropolitan Municipality Co-mayors: Bedia Özgökçe Ertan - Mustafa Avcı
Başkale: Erkan Acar – Şengül Polat
Çaldıran: Leyla Atsak – Faruk Demir
Edremit: Gülcan Kaçmaz Sayyiğit – Medeni Özer
İpekyolu: Azim Yacan – Şehzade Kurt
Muradiye: Yılmaz Şalan – Leyla Balkan
Özalp: Yakup Yalmaç – Dilan Örenci
Saray: Caziye Duman – Şahabettin Bilmez
Tuşba: Yılmaz Berki – Ayşe Minaz

MARDİN

Mardin Metropolitan Municipality Co-mayors: Ahmet Türk – Necla Figen Altındağ
Derik: Mülkiye Esmez – Mehmet Şerif Kıran
Kızıltepe: Nilüfer Elik Yılmaz – Salih Kuday
Mazıdağı: Nalan Özaydın – İbrahim Çoko
Nusaybin: Semire Nergiz – Ferhat Kut
Savur: Gülistan Öncü – Mehmet Yasin Kalhan

BATMAN

Batman Municipality Co-mayors: Mehmet Demir – Songül Korkmaz
Kozluk: Ayhan Eren – Nazime Avcı

AĞRI

Diyadin: Betül Yaşar – Evren Demir
Doğubayazıt: Yıldız Acar – Cesim Çakan
Patnos: Emrah Kılıç – Müşerref Geçer

ERZURUM

Karaçoban: Halit Uğun – Remziye Sönmez
Karayazı: Melike Göksu – Burhanettin Şahin
Tekman: Muzahir Karakuş – Yanes Çelik

MUŞ

Bulanık: Adnan Topçu – Eylem Saruca
Malazgirt: Erdal Çakar – Münevver Ceylan
Varto: Ülkü Karaaslan – Mahmut Yalçın

BİTLİS


Güroymak: Hikmet Taşdemir – Dilek Ozan

HAKKARİ

Hakkari Municipality Co-mayors: Cihan Karaman – Seher Kadiroğlu Ataş
Yüksekova: Remziye Yaşar – İrfan Sari

ŞIRNAK

Cizre: Mehmet Zırığ – Berivan Kutlu
İdil: Songül Erden – Murat Şen
Silopi: Adavar Fidan – Süleyman Şavluk

URFA

Suruç: Hatice Çevik – Abdullah Polat

IĞDIR

Iğdır Municipality Co-mayors: Yaşar Akkuş – Eylem Çelik

SİİRT

Siirt Municipality Co-mayors: Berivan Helen Işık – Resul Kaçar
Baykan: Remzi Sarsılmaz – Özden Gülmez
Kurtalan: Baran Akgül – Esmer Baran

KARS

Kars Municipality Co-mayors: Ayhan Bilgen – Şevin Alaca

Aucune autre formation politique, en dehors du Parti Communiste (TKP) ne reporte de province.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile