Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Législatives 2012 : XIVème législature

Vendredi 15 Juin 2012

Nous ne pouvons plus supporter la politique du PS
Nous ne voulons pas payer les pots cassés de la direction nationale du PCF
PAS UNE VOIX POUR LE PS !


PAS UNE VOIX POUR LE PS !
François Hollande en février 2012 déclarait qu' "aujourd'hui, il n'y a pas de communistes en France" et quelques mois plus tard presque 4 millions d'électeurs faisaient le choix du Front de Gauche. Se sont eux qui ont fait la victoire de Hollande au second tour, se sont eux qui sont INSULTES par les sociaux-démocrates. Pour le premier tour des législatives c'est Martine Aubry, Premier secrétaire du PS qui a explicitement annoncé "on n'a pas besoin de soutien de l'extérieur", effectivement le PS plutôt qu'affronter la bête qu'il à créé (le FN) a préférer continuer le combat lancé par Mitterrand : plumer la volaille communiste. Même en dynamique (+650.000 voix) les socialistes nous on fait tomber la moitié de nos députés.

En 1942, l'Europe malade du nazisme, était en passe de triompher du communisme. Alors que la situation était critique, retenti l'ordre n°227 : "Pas un pas en arrière !". Aujourd'hui, comme en 1942, doit retentir un ordre de lutte pour les communistes : PAS UNE VOIX POUR LE PS ! Fini la compromission avec la sociale-démocratie ! Classe contre classe !

Puisque nous existons pas, puisque le PS se suffit a lui même, ne donnons pas notre voix au PS ! Ne donnons plus nos voix à ceux qui ont trahis et vont trahir !

OUI partout en Europe les partis frères du PS luttent contre les peuples, au côté du patronat. En Espagne avec Zapatero (PSOE), en Grèce avec Papandréou (PASOK), en Belgique avec Di Rupo (PS), en Allemagne avec Schröeder (SPD), au Royaume Uni avec Toni Blair et Gordon Brown ... Partout ou les sociaux démocrates passent les peuples trinquent ! Se sera en France pour demain, Sarkozy a préparé le terrain, Hollande sèmera les grains de la rigueur, de la haine ou de la révolution.

Dès aujourd'hui affirmons notre opposition au PS ! PAS UNE VOIX POUR LE PS !

PAS UNE VOIX POUR LE PS !
Un parti qui vous trahira !

Oui il faut dire clairement que le Parti « Socialiste » n'est pas un parti progressiste, oui ce parti c'est fourvoyé, depuis longtemps, dans les bras du patronat et qu'il est un outil au service du capitalisme. Oui toute l'histoire de la social-démocratie en France est celle de la trahison.

En 1914, en votant les crédits de guerre, la social-démocratie trahit ses engagements et porte la responsabilité des millions de paysans et d'ouvriers assassinés pour les marchands de canons et les industriels.

En 1924, en participant au Cartel des Gauches qui maintient l'occupation de la Ruhr, et dont on sait que cette opération militaire ruineuse servira de terreau a la montée des idées du National Socialisme d'Adolf Hitler en Allemagne.

En 1936, lors que Léon Blum annonce une pause sociale pour permettre au patronat ébranlé par les grandes grèves ouvrières de reprendre l'offensive contre les acquis sociaux.
En 1936, lorsque Léon Blum refuse de livrer les avions payés par l'Espagne Républicaine qui lutte contre Franco, devenant ainsi complice des massacres des républicains et progressistes jusqu'en 1978.

En 1938, en ratifiant les accords honteux de Munich, laissant ainsi à Adolf Hitler les mains libres pour annexer la Tchécoslovaquie

En 1939, lorsque Sérol prend un décret qui dissout le Parti Communiste, dissout les conseils municipaux tenus par le PC, décret qui punissait de mort l'activité communiste.

En 1940, en votant les pleins pouvoir au Maréchal Pétain.

En 1947, lorsque Vincent Auriol chasse les ministres communistes.
En 1947, en lançant la répression sanglante par l'armée français des malgaches.
En 1947, en luttant contre les grèves massives des mineurs, des ouvriers, des métallos et des cheminots avec la loi de « défense de la République et de la liberté du travail » de Jules Moch.
En 1947, en adoptant le Plan Marshall visant a reconstruire le capitalisme et lutter contre le communisme.

En soutenant l'effort de guerre en Indochine contre le Viet Minh.

En soutenant la guerre en Algérie, ou la SFIO, sous la présidence de Guy Mollet, a mené la politique d'affrontement et donné les pouvoirs de police à l'armée. Non seulement, ce gouvernement socialiste a couvert les tortures mais, son ministre de la justice, un certain François Mitterrand, signait les nombreuses condamnations à mort. Quant à Lacoste, c'était le premier fonctionnaire en Algérie pendant cette période, et il était aussi socialiste.

Des trahisons il y en a eu beaucoup : signature du traité de Rome (1957), privatisation de la sidérurgie et des entreprises nationalisées (1984), dérégulation des marchés (1984), traité de Maastricht (1992), Guerre du Golfe (1991), privatisation de Renault (1990), Air France (1999), ASF (2002), Crédit Lyonnais (1999), Air France, EADS, CIC etc. Le gouvernement Jospin (1997-2002) a plus privatisé que les gouvernements de droite avant lui.

Puis il y a eu le OUI à la constitution européenne, le traité de Lisbonne, le MES, le pacte de stabilité ... Bref le PS et la trahison c''est une histoire continue.

PAS UNE VOIX POUR LE PS !
Un parti de maffieux !

Guérini, Navarro, Kucheida, Andrieux… Nombre de barons socialistes sont actuellement aux prises avec la justice. Jean-Noël Guérini, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, a été mis en examen le 8 septembre 2011 pour prise illégale d'intérêt, trafic d'influence et association de malfaiteurs, à propos de marchés publics possiblement frauduleux impliquant son frère Alexandre, patron de décharges dans la région.

Le sénateur Robert Navarro est mis en cause dans un dossier d'abus de confiance, touchant aux frais de fonctionnement de la fédération PS de l'Hérault. Il lui est notamment reproché des frais de bouche élevés et injustifiés à la charge du parti, avec plus de 40.000 euros dépensés dans une pizzeria en moins de trois ans. Robert Navarro était chargé de la question des transports dans l'équipe de François Hollande pour la primaire socialiste à l'automne 2011.

Jean-Pierre Kucheida, qui dirige la plus grosse fédération socialiste de France. La Chambre régionale des comptes a alerté la justice, coup sur coup, à trois reprises, des errements qu'elle a constatés dans les organismes gérés par les élus locaux. Kucheida est visé notamment par une enquête pour «abus de biens sociaux», associée aux soupçons de corruption entourant la fédération socialiste du département.

Sylvie Andrieux, soupçonnée de détournement de fonds, mise en examen le 8 juillet 2008, se voit reprocher un vaste système clientéliste à visée électoraliste dont elle aurait été l'auteur principal. 720.000 euros de subventions du conseil régional, dont elle était vice-présidente en charge de la politique de la ville, auraient été détournés, «au profit de sa carrière politique personnelle».

Le sénateur Christian Bourquin, héritier de Georges Frêche - il lui a succédé à la présidence de la région Languedoc-Roussillon -, est aussi sur la sellette. Il a déjà deux condamnations à son compteur: l'une en 2009 pour minoration des comptes de campagne, avec complicité de faux, et l'autre, datant à peine du début de l'année et dont il a fait appel, pour favoritisme dans le cadre d'un marché de communication passé pour le département.

Le sénateur-maire PS de Clamart (Hauts-de-Seine) est soupçonné d'avoir monnayé l'attribution d'un logement social. En cause: la diffusion d'une vidéo réalisée à son insu par un de ses anciens adjoints et mise en ligne sur les réseaux de partage de vidéos. Dans cette scène, on voit Philippe Kaltenbach recevoir, dans son bureau, 1000 euros d'argent liquide d'un ex-adjoint, Mohamed Abdelouhaled. Pendant la remise de fonds, l'élu et son interlocuteur discutent de ce qui semble être l'attribution d'un logement à un tiers, sans que rien ne permette formellement d'établir un lien entre cet échange d'argent liquide et cette conversation.

Autre proche du président François Hollande à être empêtré dans une affaire judiciaire: Roland Ries, membre de son équipe de campagne pendant la présidentielle. Le sénateur-maire PS de Strasbourg est cité dans une information judiciaire, ouverte pour «favoritisme» et «recel de favoritisme» dans un dossier d'attribution de marchés publics.

De l'affaire DSK, faut-il encore en parler ? directeur du FMI, affameur des peuple !

Dimanche, là ou c'est encore possible on vote Front de Gauche
Dimanche on fait élire ou réélire les députés communistes
Dimanche on ne succombe pas aux sirènes d'une "gôche" morte
Dimanche on vote communiste, on vote blanc ou on s'abstient

Dimanche, PAS UNE VOIX POUR LE PS ! PAS UNE VOIX POUR LES SOCIAUX-TRAITRES ! PAS UNE VOIX POUR L'ANTICOMMUNISME ! PAS UNE VOIX POUR LE CAPITALISME !
PAS UNE VOIX POUR LE PS !

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile