Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Programme et idées du Parti communiste français

Les groupes pétroliers se frottent les mains et font flamber les prix à la pompe avec l’objectif de mettre en coupes réglées les salariés, les familles, les pays « développés » comme ceux dits « émergeants ». Organisant la pénurie là, encaissant les royalties ici, mettant à l’abri leurs profits dans des paradis fiscaux ailleurs


Pour une maîtrise publique sur l’industrie pétrolière
Pensez le groupe français pétrolier Total (un gamin à côté du géant US Exon Mobil) vient de faire sauter le Guiness des capitalistes français avec 158,8 milliards d’euros de chiffres d’affaires (+ 12 %) et 12,5 milliards de profits nets pour ses actionnaires qui ont vu leurs dividendes augmenter de + 15 % en 2006, derniers chiffres connus.

Face à cette loi du marché imbécile et source d’un gâchis inouï, les peuples sont fondés à revendiquer une maîtrise publique de l’énergie pétrolière, de l’énergie tout court et des transports. Cela doit passer par une gestion commune, concertée dans une répartition équitable pour chacun. Le droit à l’énergie et le droit aux transports sont des droits de l’Homme à gagner en ce début du 3ème millénaire. Le PCF et ses élus, sans attendre, proposent d’étendre à tous le chèque transport pour les salariés et les personnes relevant de l’UNEDIC financé par une taxe spécifique sur les gigantesques profits des pétroliers. Ils proposent aussi l’instauration d’un prix plafond à la pompe. Pour l’immédiat, l’exigence d’une diminution de 5 points du taux d’Etat (TIPP) sur l’essence et le gel de ceux appliqués sur le gasoil est légitime. Parallèlement les profits des groupes pétroliers doivent être mobilisés et ciblés sur un vaste programme de recherche pour des énergies alternatives au pétrole.

Les élus communistes et notamment Francis Wurtz au Parlement européen ont formulé la proposition d’une maîtrise concertée du marché énergétique européen s’appuyant sur le Service Public de l’Energie partout. Plus près de nous, rappelons que la Région Rhône-Alpes est la 2ème Région française de recherche pétrolière et qu’à ce titre, notre Région doit prendre appui sur l’important potentiel des centres rhônalpins et être un des moteurs de cette démarche alternative. Par ailleurs, le Grenelle de l’Environnement a mis l’accent sur l’urgence de développer les transports autres que routiers. Dans cet objectif, le gouvernement doit stopper son plan de casse du fret SNCF et doit injecter dans le Service public ferroviaire les moyens nécessaires aux emplois et aux infrastructures pour amener les réponses urgentes et concrètes tant attendues.

Concernant les réseaux urbains et les transports collectifs, il est à relever que depuis le gouvernement Balladur, l’Etat a aidé plus les collectivités ou les réseaux urbains pénalisant ainsi leur développement. Enfin, il est plus que temps de mettre en débat et de contester la logique capitaliste des délocalisations de productions, du concept du « stock zéro » générateur de transports routiers inutiles, de gâchis humains, sociaux, environnementaux inadmissibles à notre époque. Le gouvernement a crû pouvoir échapper au débat de fond et à la nécessité d’amener des réponses concrètes et fortes sur ces enjeux. Plus que jamais, amplifions ce débat et cette lutte.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile