Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Marxisme-Léninisme et idéologies politiques

Mercredi 4 Juillet 2007

Lors de notre Assemblée Générale de section, j'ai apporté une réflexion qu'il faut avoir: Pourquoi le prolétariat (la classe ouvrière) vote à droite et hier extrême droite?


Pourquoi les ouvriers votent à droite?
La classe ouvrière est en crise, cependant elle existe encore, plus de 6 millions de salariés sont rattachés a elle. Cette classe a perdu sa "conscience de classe" qui faisait d'elle un moteur de la lutte sociale, pour construire des lendemains meilleurs. Aujourd'hui elle est très marquée par l'individualisme et par la recherche d'un lendemain stable face a la précarité, au chômage et a la mondialisation capitaliste qui la mets en pièce.

Les échanges obtenus lors de cette riche discussion ont montré que les ouvriers, les classes populaires recherchent "homme providentiel", ils sont généralement plus attentif au discours d'un caudillo, un démagogue. Le "chef" est leader dans cette classe déboussolée par les crises, le chômage et la précarité.

Les classes populaires prennent comme bouc émissaire les "nantis", ils mettent dans le même sac, le fonctionnaire de la SNCF, le chômeur/RMIste et le grand patron voyou du CAC40 car sont des privilégiés au même rang (sic). Cette amalgame est, depuis de longue année, mis en avant pas les "bien-pensants" qui tentent d'appuyer leur pouvoir pour précariser davantage la société et permettre aux grands argentiers de faire plus de profit sur le dos des travailleurs. Une bataille idéologique a été mené et remporté par les forces conservatrices et les capitalistes.

On constat aussi un rejet de l'assistanat, basé sur une opposition entre les profiteurs et les travailleurs, opposition constamment renforcé par les médias qui parlent du chômeur fainéant qui refuse de travailler pour toucher son RMI (ils sont extrêmement minoritaire). Il faut savoir que l'assistanat mis en place par des gouvernements sociaux-démocrates n'avaient comme but que de garantir la paix sociale et non l'émancipation et épanouissement de l'homme. Là aussi une bataille idéologique doit être menée car la droite jouant sur ce point en profit pour casser la solidarité nationale au nom de la lutte contre "l'assistanat" (casse des retraites, de la sécurité sociale).

Sur la question de la sécurité, thème central de toute les campagnes, le PCF est en retard: que dit-il lorsque des voitures brûlent, lorsque les voitures des ouvriers, payés par leurs forces de travail sont détruites? Rien. Les classes populaires en ont assez des incivilités du quotidien. Ils veulent vivre en paix. Le PCF hélas est trop floue dans ses propositions, et la droite joue sur les peurs pour faire passer ses lois liberticides au nom d'une pseudo sécurité dont on sait qu'elles sont inefficaces (cf les émeutes dans les banlieues).

L'immigration est aussi un thème central, le PCF ne prend plus le temps d'analyser en profondeur ce mouvement. Qui a besoin de l'immigration? l'économie française, qui utilise l'immigration clandestine pour payer moins de salaires et moins de charges? les patrons du BTP (Bouygues), les restaurateurs (Buffalo grill), les agricultures des grands groupes agro-alimentaires (voir dans la Crau). Pourquoi les populations émigrent-elles vers la France? Parce que dans leurs pays règne la misère et la guerre, dut fait de la colonisation du XX° siècles et de la présence d'intérêt économiques de firmes multinationales (Bolloré, Total ... ) qui pour maintenir leurs privilèges financent des milices et des rebellions (Côte d'Ivoire).

Il faut revoir notre analyse sociétale, en finir une bonne fois pour toute avec la "classe moyenne" qui a cessé d'exister depuis plus de 20 ans. Aujourd'hui 3 grands ensembles sont a discerner:

-La Bourgeoisie toute puissante (allant des grands patrons du CAC40 aux petits bourgeois bien-pensants lecteurs du Monde), elle domine idéologiquement sur le pays, les médias. En regardant TF1, comme le JT de France 2 cette idéologie est partout.

-Le prolétariat, les ouvriers, les employés, les boutiquiers et de nombreux petits patrons, c'est un groupe social qui est en prise direct avec le chômage, la précarité et la mondialisation capitaliste qui les plongent dans la peur du lendemain. Cette classe vote à droite et hier une grande partie votait pour le FN et jadis au PCF.

Pourtant cette classe est l'ennemi de la Bourgeoisie, elles s'affrontent violemment sur des questions liées au travail: refus des heures supplémentaires au vu des conditions dégradés dans le processus de production (stress, cadences infernales, peur du lendemain et du chômage), refus des privatisations notamment d'EDF et de GDF, refus de la casse des acquis sociaux comme les retraites, lutte pour de meilleurs salaires, luttes pour l'avenir de leurs enfants... Il y a une grande proximité avec les idées du PCF (normal puisque ce fut la base politique du PCF) pourtant qu'est ce qui coince? notre manque réactivité face aux enjeux sociétaux, notre dérive gaucho-social démocrate (cf les collectifs antilibéraux), notre intellectualisme élitiste, notre absence d'idéologie marqué par la mutation du PCF qui a fait du PCF, parti de la classe ouvrière, un parti à 1,93%.

-Le sous prolétariat, un groupe social extrêmement précaire, et maintenu dans l'assistanat et la précarité, ce groupe vote essentiellement pour les sociaux-démocrates ou s'abstient. Ce groupe est apparut avec les années Mitterrand et avec les années précaires et ghettos. La droite a recueilli le vote du prolétariat en jouant sur les oppositions avec le sous prolétariat (généralement sans conscience politique). Il faut faire un gros travail d'éducation populaire pour que les enjeux sociétaux soit connus de tous pour comprendre que l'ennemis n'est pas le prolétariat ou le sous prolétariat mais la Bourgeoisie.


Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Perspective communiste
Nicolas Maury
[Fr] Perspective communiste, blog francophone ayant pour vocation le partage d’informations nationales et internationales. De proposer des analyses marxistes de l’actualité et du débat d’idée. Ainsi que de parler de l’actualité du Parti Communiste Français et du Mouvement des Jeunes Communistes de France.

[Cat] Perspectiva comunista, bloc francòfon dedicat a compartir informació nacional i internacional. Oferir anàlisis marxistes d’actualitat i debat d’idees. A més de parlar de les notícies del Partit Comunista Francès i del Moviment de Joves Comunistes de França.

[Esp] Perspectiva comunista, blog francófono dedicado a compartir información nacional e internacional. Ofrecer análisis marxistas de los asuntos actuales y el debate de ideas. Además de hablar sobre las noticias del Partido Comunista Francés y el Movimiento de Jóvenes Comunistas de Francia.

[Eng] Communist perspective, French-speaking blog dedicated to sharing national and international informations. To offer Marxist analyzes of current affairs and the debate of ideas. As well as talking about the news of the French Communist Party and the Movement of Young Communists of France.

[All] Kommunistische Perspektive, französischsprachiger Blog zum Austausch nationaler und internationaler Informationen. Marxistische Analysen der aktuellen Angelegenheiten und der Debatte über Ideen anbieten. Sowie über die Nachrichten der Kommunistischen Partei Frankreichs und die Bewegung der jungen Kommunisten Frankreichs.

[RUS] Коммунистическая перспектива, франкоязычный блог, посвященный обмену национальной и международной информацией. Предложить марксистские анализы текущих дел и дебаты идей. А также говорить о новостях французской коммунистической партии и движения молодых коммунистов Франции.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile