Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Hollande/PS-EELV : 5 années de trahisons (2012-2017)

Loin du semi-fiasco du premier tour, on peut constater que l'appareil socialiste est loin d'être hors de combat. A l'issue de ce second tour des primaire dite "citoyenne", c'est l'aile gôche du PS, avec Benoît Hamon, qui remporte l'investiture du Parti Socialiste pour les élections présidentielles


Primaire du PS : Les sympathisants du PS disent "Adeu" à Manuel Valls
A l'issue de ce second tour, sur 99,49% des bureaux de votes, 2.037.563 personnes se sont rendus dans les 7530 bureaux de votes dans le pays (contre 9200 en 2011).

Les résultats ont été très clair : Benoît Hamon s'impose avec 58,71% des suffrages exprimés et Manuel Valls 41,29% des suffrages exprimés. Dans ce type d'élection, ce qui est surprenant puis qu'il faut payer pour voter, il y a eu 1,52% de votes nuls et/ou blancs.

Plus de 2 millions de votants, le Parti socialiste bouge encore

Même si il y a 800.000 votants de moins qu'en 2011 (2.860.157 votants), le Parti socialiste a attiré l'attention de plus de 2.037.563 personnes. Clairement le vote d'élimination de Manuel Valls a joué en la faveur de Benoît Hamon.

Benoît Hamon recueille plus de 1.196.253 suffrages contre 596.647 lors du premier tour. C'est un score a regarder de plus prêt :

Primaire du PS : Les sympathisants du PS disent "Adeu" à Manuel Valls
1- L'aile gôche du PS (et ses branches MJS et Unef) renverse le vielle ordre social-libéral. Reste à voir comment Jean-Christophe Cambadélis va laisser des marges de manœuvres à ses anciens amis rocardiens.

2- Le gouvernement et sa politique lourdement sanctionné et mis au ban du Parti socialiste. Avec l'échec de Manuel Valls, c'est le gouvernement, François Hollande, et ses ministres qui se retrouvent désavoués. Beaucoup d'électeurs se sont rendus dans les urnes pour éliminer l'homme du 49-3. Le principal défit de Hamon sera de mâter l'appareil social-démocrate et de rallier à sa cause le rejet de Valls qui s'est exprimé sur son nom.

3- 2 millions de suffrages, et 1,2 millions pour Hamon, c'est toujours autre chose que 219.290 clics (dont 75% sont faux) sur un site de campagne propulsé par Nation Builder. Il faut que comprendre que les gens attendent autre chose et que le PS, par la voix de Benoît Hamon, peut parvenir a capter une partie de son électorat attiré par Jean-Luc Mélenchon.

Primaire du PS : Les sympathisants du PS disent "Adeu" à Manuel Valls
4- Les rats quittent le navires, avec la victoire de Benoit Hamon, c'est l'aile droite (avec Gérard Collomb, sénateur-maire-Président de la métropole de Lyon) et gouvernementale du PS qui part pour soutenir Emmanuel Macron. Depuis hier soir, de nombreux élus se sont ralliés à l'ancien banquier de chez Rothschild et d'autres lancent un ultimatum pour que Hamon reste dans le sillage politique porté par Valls. Ce phénomène peut avoir deux conséquences :

- Virer les caciques du PS et permettre à Hamon de plus facilement s’émanciper du bilan gouvernemental.

- Reporter sur Emmanuel Macron ce même bilan et surtout devoir gérer les égaux de ces caciques locaux, souvent discrédités.

Primaire du PS : Les sympathisants du PS disent "Adeu" à Manuel Valls
5- Jean-Luc Mélenchon devra réorienter sa campagne et de rompre avec sa stratégie d'isolement si il veut réellement réussir son pari politique. A cet instant, Jean-Luc Mélenchon vient de perdre le leadership politique à gauche. C'est Benoît Hamon et son revenu universel, débarrassé du gouvernement, qui s'impose dans les discussions.

On sait très bien que Benoît Hamon ne se désistera pas pour Jean-Luc Mélenchon, et réciproquement. Pour réussir Jean-Luc Mélenchon devra faire de profonds changements dans sa stratégie : Ouvrir la France insoumise aux organisations politiques (et donc supprimer sa charte des législatives et retirer ses candidats contre les communistes sortants) pour permettre de mobiliser les très nombreux militants communistes qui ont toujours l'arme au pied.

En conclusion, je ne voterai pas pour le candidat socialiste et pour Jean-Luc Mélenchon j'attends, moi aussi, l'arme au pied.

*Adeu : "au revoir" en catalan. Manuel Valls étant catalanophone (de part son père).

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile