Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme en Espagne et au Pays Basque

Si l'on fait abstraction de la Catalogne (ce qui est difficile, mais j'y reviendrai) l'accord entre le PSOE et Unidas Podemos est finalement obtenu au prix d'élections difficiles et de sanctions politiques contre le PSOE et Unidas Podemos. Que dit l'accord de gouvernement ? - article et traduction Nico Maury




L'accord défini une alliance "progressiste" entre le Parti Socialiste Ouvrier d'Espagne et la coalition Unidas Podemos. Cette alliance se veut incarner "comme une référence en Europe pour la protection des droits sociaux".

Elle présente 10 axes programmatiques, 10 axes globaux d'actions :

1- Créer des emplois et lutter contre la précarité.

2- Lutter contre la corruption, protéger les services publics notamment de l'éducation, de la santé. Revoir le système des retraites et revaloriser ces dernières ...

3- Lutte contre le changement climatique, protéger la biodiversité et le bien être animal.

4- Relancer les PME-PMI, réindustrialiser l'Espagne, simplifier les démarches pour créer des entreprises.

5- Nouveaux droits à la dignité des personnes et à mourir dignement.

6- Renforcer l'accès à la culture.

7- Politiques en faveur des femmes, garantir la sécurité, l'indépendance et la liberté des Femmes. Lutter contre les violences machistes, construire une loi d'égalité salariale ...

8- Lutter contre la dépopulation de "l'Espagne vide".

9- Rétablir la coexistence en Catalogne et normaliser la vie politique avec un dialogue, mais qui respecte le cadre de la constitution.

10- Justice fiscale dans le cadre du respect de l'équilibre budgétaire. Une réforme fiscale doit être lancée.

Et maintenant ?

1- Obtenir une majorité parlementaire. Le PSOE et Unidas Podemos ne disposent que de 155 sièges et doivent obtenir le soutien ou l'abstention d'autres partis. Mais même en rajoutant Mas Pais (2 sièges), les partis autonomistes (PNV-EAJ) et des formations régionales, Pedro Sanchez ne dispose toujours pas de majorité (15 sièges).

Il doit donc trouver un soutien ou une abstention de 6 député.e.s, donc des partis indépendantistes catalans (ERC 13 sièges, JxCat 8 sièges, CUP 2 sièges) ou basques (EH Bildu 4 sièges). Une situation qui s'annonce compliquée, car une alliance avec Unidas Podemos entraînera automatiquement un blocage de la "Trifachita" (partis de droite et extrême droite espagnols).

Sauf que l'accord PSOE-Unidas Podemos sur la Catalogne est globalement insuffisant, voir insultant.

La seule proposition à retenir est de "renouer le dialogue, dans le cadre de la constitution", donc autant dire, ne rien changer. Ce point a déjà entraîné des réactions négatives du côté catalan :

Du côté de l'ANC


De côté d'Omnium


Cela fait 3 semaines que la Catalogne est bloquée, que le gouvernement de Pedro Sanchez refuse de décrocher son téléphone, que la Guardia Civil tabasse des manifestant.e.s pacifiques, que des dirigeant.e.s ont été condamnés à 100 de prison pour avoir organiser un référendum, qu'un euroordre d'extradition a été émis contre les exilés avec comme but de faire revenir Carles Puigdemont mort ou vif en Espagne.

Autant dire le point 9 est une vaste blague.
Que propose l'accord de gouvernement PSOE-Unidas Podemos ?

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile