Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme dans les pays de l'ex-URSS

Quelques éléments sur le Parti Communiste de la Fédération de Russie (KPRF) pour comprendre ce que la presse cache et ne dit pas


Qui est le Parti Communiste de la Fédération de Russie ?
Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF) est actuellement le premier parti d'opposition de Russie. Ce parti est fondé le 13 février 1993, dans une ferme d'Etat (sovkhoze) lors d'un congrès de restauration du parti communiste interdit par Boris Elsine en 1991. Dans un contexte de grande inquiétude face au démantèlement rapide de l'URSS.

Dans la presse occidentale, le Parti Communiste de la Fédération de Russie, est décrit d'une façon volontairement erronée.

- Un parti Stalinien, VRAI, mais il faut bien comprendre le contexte de la Russie. Staline n'est pas vu comme un dictateur, mais comme le plus important dirigeant de la Russie après Lénine. Tous les principaux partis sont stalinien, d'ailleurs Poutine a réhabilité l'image du passé soviétique et la période Staline.

- C'est un parti nationaliste, FAUX, c'est un parti patriotique, qui affirme sa "fierté de l'histoire nationale", attaché a la grandeur de l'URSS (notamment sur la Grande Guerre Patriotique qui a causé la mort de 26 millions de soviétiques). Patrie et Socialisme sont les bases du programme du KPRF, ceci est différent du nationalisme. Il n'y a pas d'antisémitisme, de xénophobie dans le programme du parti. La visée communiste russe vise la restauration de l'URSS sur imitation de la NEP avant une restauration d'un "socialisme en un seul pays" (ce que la presse appelle nationalisme).

- Le Parti Communiste a un électoral vieux composé de nostalgiques de l'URSS. FAUX, la presse d'ici ou de Russie affirme que le KPRF rassemble les « nostalgiques de l'URSS ». Et d'insister sur ce qu'il y aurait de passéiste dans cet attachement puisque des gens humbles, souvent âgés, y font nombre. Normal qu'il y ait des retraités car on vivait mieux du temps de l'URSS communiste que dans la Russie capitaliste "moderne". Cependant il faut avoir en tête que le KPRF est un parti rajeunit, rajeunit depuis les années 2000. Les Komsomols (Jeunesses Communistes) rassemblement une part importante de la jeunesse russe, notamment dans les universités opposées aux pratiques de Poutine (le KPRF est perçu comme le vote utile) et les milieux populaires. Avec plus de 100.000 adhérents les Komsomols représentent une force rivale pour les Natchi (pro-Poutine).

- Le Parti Communiste doit faire face à une érosion continue d'un électorat, FAUX, cette affirmation aurait été juste quelques mois en arrière. Le Kremlin a toujours essayé de tenter de réduire la puissance des communistes. Pour ce faire le Kremlin a mis en place des partis d'extrême-droite: les plus célèbres sont le PNB (nationaux bolcheviks de Limonov, aujourd'hui quasiment disparut) et le Parti libéral-démocrate de Russie de Vladimir Jirinovski (admirateur d'Adolf Hitler) et des partis de "gauche" comme Rodina (coalition qui a même flirté avec le PNB) et Russie Juste. Cependant le KPRF a redressé la barre depuis 2004: Lors des régionales avec des scores importants dans les bastions industriels de l'Oural, du Kouzbass, du Caucase, de la Volga, autour de Moscou (ceinture rouge) etc. Mais aussi lors de cette présidentielle ou il passe de 13,7% en 2004 à 18%.

- Le Parti Communiste est un parti social-démocrate déguisé, FAUX, le KPRF est un parti qui affirme clairement sont attachement au Marxisme Léninisme, au socialisme, au communisme etc. Il n'existe pas de social-démocratie en Russie (Russie Juste est très loin d'un PS français), ce qui n'est pas une mauvaise chose. S'agit-il d'un parti muté comme le PCF, NON, c'est un parti qui est encré dans la société et qui connaît les besoins réels de la population. La lutte des classes n'est pas un mot vain dans une Russie qui redécouvre les luttes sociales dans de nombreuses usines et entreprises. Le KPRF est très actif dans les relations inter-PC dans le monde, notamment vers les PC d'ex-URSS, vers les PC européens (hors PCF) avec des alliées traditionnels KKE et KSCM et vers l'Amérique Latine.

- Guennadi Ziouganov (le leader du PC) est un nationaliste, un conservateur, un social-démocrate, un nationaliste, un apparatchik etc. FAUX, c'est un prof de math, un politicien formé au PCUS, un orthodoxe dans l'idéologie communiste (déjà opposant a Gorbatchev). Cependant je dois reconnaitre qu'il reste assez conservateur sur la question des moeurs comme sur l'acceptation de la réalité de l'homosexualité (mais il n'est pas le seul a tilté dessus en Russie)

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile