Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Informations syndicales et luttes

Le 13ème congrès de la C.F.D.T réuni à Tours depuis le lundi 7 juin. La C.F.D.T. et son secrétaire Général se disent résolument hostiles à la remise en cause du droit au départ à 60 ans, mais n’hésitent pas à voter pour l’allongement de la durée de cotisations


Retraites : Comme en 2003, la CFDT trahit !
Après avoir réintégré dans son texte de résolution la référence à « l’âge pivot » de soixante ans pour le départ en retraite, la direction confédérale avait mis en débat trois amendements  : sur la possibilité d’un allongement de la durée de cotisation « acceptable à la condition d’un partage d’espérance de vie », sur l’unification des régimes public et privé, et sur la possibilité d’intégrer la taxation du capital au financement de base des retraites par répartition.

« La remise en cause des soixante ans n’est ni négociable ni amendable car elle tourne le dos à l’exigence de justice pour ceux qui ont commencé à travailler tôt, a justifié le secrétaire national en charge du dossier retraites, Jean-Louis Malys.


Retraites : Comme en 2003, la CFDT trahit !
Mais il faut donner un signe clair aux jeunes générations. » Les délégués ont donc confirmé (à 58,9 %) le choix d’un allongement de la durée de cotisation à condition d’obtenir des contreparties sur la pénibilité, notamment. Ils se sont également prononcés en faveur de l’unification des régimes public et privé (à plus de 79 %) et ils ont refusé (à 62 %) que la taxation du capital intègre le financement de base. Pour la CFDT, il s’agissait surtout de ne pas tourner le dos à sa vocation réformiste. Un pari aventureux face à un gouvernement qui a fait du contournement de la négociation sociale son sport favori.

Comment une organisation qui se prétend encore un syndicat de travailleurs peut-elle "revendiquer" une augmentation de la durée du travail exigible sur la vie entière, alors que le partage de la valeur ajoutée s’est déjà tant déséquilibré au détriment des salaires et en faveur des profits depuis les années 80 ?

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile