Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actualités et informations

Vendredi 21 Juillet 2006

De l’argent, il y en a...


Richesse
Le magazine Challenges vient de publier le classement 2006 des 500 premières fortunes professionnelles de France (issues de la possession d’actions d’entreprises). Le résultat est édifiant.

L’homme le plus riche de France reste Bernard Arnault, PDG et principal actionnaire du groupe de luxe LVMH. En un an, la fortune d’Arnault est passée de 14,3 à 17,2 milliards d’euros. Elle a donc augmenté de 20,2%. Combien de ses salariés pourraient en dire autant de leur salaire? L’augmentation du smic de 3% au 1er juillet semble d’autant plus dérisoire.

Arnault n’est pas le seul à afficher une progression insolente de sa fortune professionnelle. Celle de Gérard Mulliez, principal actionnaire d’Auchan, augmente de 40%, passant de 10 à 14 milliards d’euros. Celle du marchand d’armes Dassault augmente de 15%. Celle de la famille Bouygues, de 54%.

Ces fortunes indécentes, les grands actionnaires les doivent à la spéculation boursière et à l’augmentation des profits dégagés par le travail de leurs salariés et par la politique de licenciements, de blocage des salaires, et de dégradation des conditions de travail qu’ils imposent depuis des années à toute la société. Parmi les noms les plus connus, on retrouve la famille Peugeot (3,4 milliards d’euros), la famille Michelin (1,1 milliard d’euros), ou la famille Durand (600 millions d’euros), principale actionnaire de la cristallerie d’Arques. Quant à Laurence Parisot, la dirigeante actuelle du Medef, qui en janvier dernier chantait les vertus de la précarité de l’emploi, elle figure en 276ème position dans la liste de ceux pour qui il ne semble pas prévu que la fortune puisse devenir, un jour, précaire.

Au total, en un an, les 500 plus grands actionnaires français ont accru leur fortune de 30 milliards d’euros. C’est près de trois fois le montant du déficit de la Sécurité sociale (10,3 milliards d’euros), et l’équivalent de... 2,3 millions de smic mensuels à 1254 euros.

Et ce serait encore aux salariés de payer les frais de la crise?

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile