Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actualités et informations

Mardi 25 Avril 2006

Attention les médias recommencent comme en 2002


Amnésie médiatique pour 2007 ?
Amnésie médiatique pour 2007 ?
Le CPE retiré, le social a le vent en poupe, et à nouveau on commence à reparler de politique, de justice sociale.

Les médias zappent rapidement cet effet, pourquoi ? Pour masquer la défaite de la droite, droite (UMP essentiellement) qui c’est divisé sur l’attitude du gouvernement et de Villepin.
Certain opposés au retrait du CPE et d’autre plus malin qui savaient que la présidentielle pouvait se jouer sur cette question sociale.
Les politiques en jouent et les médias en profitent. Les enjeux de pouvoir à l’UMP entre le Premier ministre actuel et son ministre de l’intérieur font, depuis plusieurs semestres, le bonheur de la presse « people » et de celle dite « sérieuse. Ravi de la petite phrase piquante, ou de la riposte percutante, le microcosme parisien des journalistes médiatique, oubliant les débâcles qui désavouaient le monde politique en avril 2002 ou en mai 2005

Mais voilà, comme Sarkozy sort un peu ternis par cette histoire de CPE il doit redorer son blason, et rependre le devant de la scène comme il a su le faire en 2005 avec l’explosion sociale dans les banlieues : « karcher », « racaille »…
Les médias comme les politiques de droite (UMP-FN etc.) surfent naturellement sur un domaine qu’ils peuvent contrôler : la peur, la peur de l’autre, la peur du « different »
Alors surprise :
-Sarkozy recycle les thèses du FN
-le FN et son leader Le Pen font des tournées en France pour effrayer les gens, et bien sûr les médias en parlent.
-De Villier sort son torchon de livre sur les islamistes dans les aéroports, encore pour effrayer et joué sur la corde sensible de 2002, et les journaux télévisés ne parlent que de cela.
-Pour Xavier Lemoine (UMP) qui vient, par arrêté municipal, d'interdire les groupes de plus de 3 mineurs dans le centre ville de Montfermeil, la jeunesse est la nouvelle « classe dangereuse. C'est « peur sur la ville »! Comme Sarkozy, Lemoine vient chasser sans vergogne sur le terrain qui était naguère celui du Front National.

Le mouvement anti-CPE a témoigné combien la jeune génération constitue une force extraordinaire pour faire gagner des valeurs de solidarité et de justice. Le gouvernement et les partis de droite (UMP-FN) ont approuvé les rafles politiques effectués par la police, contre la jeunesse en lutte, et aujourd’hui ils décident de les jugés en 15 minutes, c’est ce que l’on appel la « comparution rapide.
Avec l'arrêté municipal de Montfermeil, les grandes manifestations anti-CPE auraient toutes été « hors la loi.
Décidément, la victoire populaire des jeunes et du monde du travail est insupportable pour la droite.

Les médias sont complices de cet état, et de ces agissements politiques, lors des manifs anti CPE les anti-blocages ont eut droit a un temps d’antenne phénoménal, l’UNI, les jeunes populaires, et liberté chérie, ont bénéficiés d’appui politique qui seront niés par les médias tellement ils sont complices du pouvoir (souvenez vous de la campagne sur le TCE en 2005, les tenants du NON étaient tous des xénophobes, des fascistes, des anti-européens, bref de la vermines).
Les médias surfent sur cette vague sécuritaire pour faire oublier la victoire sociale contre le CPE, contre le TCE.
Le Parti Socialiste, lui comme d’habitude n’apporte rien au débat pour recentrer l ‘image médiatique, en effet ils sont victime de la télé réalité et de la « peoplisation » des ses « présidentiables » a commencer par Ségoléne Royale, qui n’a pas de programme, qui est Blairiste (c’est a dire social-libérale) mais qui est une femme.
Pauvre politique et pauvre République de Monarques et d’Enarques.

Voilà un topo rapide des médias qui pour faire oublier les victoire d’une gauche radicale et syndicale jouent le jeu de la droite en surfant sur la peur et le communautarisme.
Et on nous parlent de vote utile, pour évincer Le Pen il faut voter soit Sarkozy parce que c'est la droite et pas le FN (enfin on en est plus sur) ou pour le PS qui ne comprend rien au 21 avril 2002 et rien au 29 mai 2005.
Le PCF dit NON, il faut se rassembler derrière une candidature antilibérale et progréssiste.



Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile