Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Présidentielles 2007 : Candidature de Marie George Buffet avec la Gauche populaire et antilibérale

La vidéo de Ségolène Royal, candidate du Parti socialiste, Imposer que les enseignants soient présents 35 heures par semaine dans leurs établissements.




Cette idée, «révolutionnaire» selon elle, la championne de la transparence ne tenait toutefois «pas encore à la crier sur les toits» pour «ne pas prendre des coups des organisations syndicales»! Une vidéo de cette réunion, diffusée sur internet ces jours derniers, a mis le problème sur la place publique.

Mais il est révélateur des mœurs de ces partis dits de gouvernement, qui pratiquent l’art du croc en jambe et de la peau de banane avec dextérité. Ségolène n’a cependant pas démenti ses propos «piratés». Les enseignants ne les ont guère appréciés. D’autant que Ségolène Royal ne peut ignorer que leur travail ne se réduit pas à leurs heures de cours devant les élèves. Il s’y ajoute des heures de préparation de ces cours, le temps consacré aux corrections des devoirs, aux contacts avec les parents. D’année en année, de ministre en ministre, on leur demande, comme aux autres salariés, toujours davantage. Et Ségolène Royal voudrait qu’ils en fassent plus, soient présents dans des locaux déjà insuffisants.

Mais est-ce pour améliorer l’encadrement des élèves? Non, pour cela il suffirait d’embaucher du personnel. Son objectif est, à l’inverse, d’utiliser les effectifs actuels pour ne pas créer de postes supplémentaires. Du même coup elle entonne le refrain de tous ces démagogues qui considèrent que les enseignants, et plus généralement les fonctionnaires, auraient la part belle! C’est ce qu’elle appelle être à l’écoute du peuple! Mais Ségolène Royal s’inscrit dans une continuité.

Elle fut en effet, de 1997 à 2000, l’adjointe du ministre socialiste de l’Éducation d’alors, Claude Allègre, lorsque celui-ci voulait selon son expression «dégraisser le mammouth», affirmant par là qu’il y avait trop de personnel dans l’Éducation nationale. Faire travailler plus les enseignants pour réduire le service public, réclamer le secret sur ses projets futurs jusqu’à l’élection, on ne peut dire qu’une telle attitude soit originale. La «favorite des sondages», qu’on présente comme voulant introduire des pratiques et des idées neuves en politique, utilise les vieilles recettes politiciennes qui préparent des plats ni nouveaux, ni digestes!


Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile