Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Programme et idées du Parti communiste français

Samedi 11 Février 2006

la droite précarise toute la société


le XIX ème siécle c'est pour bientôt si on continue sur cette voie
le XIX ème siécle c'est pour bientôt si on continue sur cette voie

Non contente de tenter d’imposer par un coup de force l’adoption du contrat première embauche, la majorité UMP et le gouvernement viennent au détour du débat parlementaire d’enfoncer un nouveau coin dans la législation du travail.

Et pas n’importe lequel. Lors d’une séance de nuit, sans qu’aucune publicité médiatique ne vienne ébruiter ce forfait, la droite a tout simplement entériné un article qui réintroduit la possibilité du travail de nuit d’un mineur de quinze ans!
Cette disposition scandaleuse, totalement régressive, est une conséquence directe du nouveau dispositif envisagé sur l’apprentissage. En annonçant, au lendemain de la crise des banlieues, le retour à l’apprentissage à 14 ans, de Villepin avait provoqué un tollé. Il avait alors assuré sans convaincre que cette disposition serait “ encadrée ”. On voit ce qu’il entend par là!
À chaque nouvelle disposition adoptée, le scandale du projet de loi honteusement
baptisé “ Égalité des chances ” se révèle plus grand encore. Il devient plus clair chaque jour que l’unique conception de la lutte contre le chômage des jeunes prônée dans les actes par le gouvernement est celle d’une précarisation généralisée, d’une mise à disposition des patrons, qui nous ramène plusieurs décennies en arrière. L’affaire du travail de nuit des apprentis de quinze ans est emblématique. Elle annonce d’autres reculs. Elle est une raison supplémentaire de se dresser contre le projet du CPE et la banalisation de la précarité qu’elle entend imposer à toute une génération et, au-delà, à toute une société.
Pour ses mauvais coups, cette majorité, qui prétend en permanence travailler au grand jour, a une nouvelle fois choisi de procéder dans l’ombre, sans débat, au mépris de toute information loyale due au pays comme à sa représentation parlementaire. Sans parler des syndicats, qui, visiblement, n’existent pas aux yeux de ce pouvoir arrogant ou des éducateurs, tenus une fois de plus dans l’ignorance de la réalité des projets mis en œuvre.



Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile