Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Vie du PCF et du MJCF

Vendredi 18 Août 2006

Les « tendances » du PCF


Tendances?
Les tendances n'existent pas au sein du PCF. À l'origine, ceci était lié à la conception centraliste démocratique du Parti (Le centralisme démocratique est un mode d'organisation intérieure d'un mouvement politique ou syndical dans lequel les décisions des congrès prises après délibération des organismes de base ne peuvent plus être remises en question, et où la constitution de tendances est, de ce fait, impossible. Le centralisme démocratique se caractérise donc par la liberté de débat interne et la discipline absolue en externe. Une phrase résume assez bien ce mode d'organisation: "liberté totale dans la discussion, unité totale dans l'action").

Cependant, cette interdiction est demeurée après le 28e congrès qui, en 1994, a officiellement rompu avec le centralisme démocratique. Les nouveaux statuts du PCF, issus du 31e congrès, stipulent : « Ainsi, nous faisons le choix de faire du pluralisme de droit un principe de notre mode de fonctionnement. Pour autant, les communistes ne veulent pas que cela se traduise par un fonctionnement en tendances. ». Cependant, on peut identifier au sein du PCF des « tendances » ainsi que des groupes politiques, qui s'affirment notamment lors des votes internes (adhésion au Parti de la gauche européenne, constitution des listes, textes d'orientation, ...).

Avec le 33 ème Congrès de mars 2006 les divisions du PCF sont apparus au grand jour.


I-Les « tendances » liées à l'actuelle majorité


-Les partisans de la ligne politique de Marie-George Buffet ou « Buffistes » : ils dirigent le parti et défendent le principe d'une autonomie par rapport au Parti socialiste, tout en en faisant un allié potentiel, au même titre que les autres forces de gauche (LCR, Verts, alternatifs), que les altermondialistes (ATTAC … ) ainsi que toutes les composantes du mouvement social.

-Les partisans de la ligne politique de Robert Hue ou « Huistes » : ils défendent le principe d'une alliance privilégiée avec le Parti socialiste dans le cadre de la « Gauche plurielle ». Le rôle du PCF serait d'influer sur l'orientation de la « Gauche plurielle », pour une meilleure représentation du monde du travail. Il devrait mener liste commune avec le PS, au moins lors des échéances nationales et régionales.

-Les « refondateurs » (« rénovateurs ») proches de Patrick Braouezec et Roger Martelli, alliés critiques de la direction Buffet, souhaitent un dépassement de la forme-parti, et une réflexion sur de nouvelles logiques d'organisation fondées sur le mouvement social. Des militants proches de ce courant éditent le bulletin Communisme en mouvement.

Ces trois premiers groupes forment la majorité du Parti.


II-Les minoritaires

-Les anciens partisans de la ligne politique de Georges Marchais ou « Marchaisiens » comme Nicolas Marchand et Yves Dimicoli ont formé le réseau Action Novation Révolution : ils défendent le principe d'un PCF autonome par rapport au PS tout en étant en faveur d'une nouvelle Union de la Gauche avec un rééquilibrage de l'alliance en faveur du PCF. Ils s'opposent moins à la direction sur les actions politiques et les campagnes que sur les questions stratégiques et sur la visée de fond du PCF (ANR s'affirme révolutionnaire et remet en cause les orientations de la direction, qu'ils jugent évolutionnistes ou réformistes).

-La Riposte qui défend les idées du marxisme et de l'internationalisme. Particulièrement engagés dans une campagne internationale de solidarité avec la révolution vénézuélienne.

-la Gauche communiste de Jean-Jacques Karman

-Fièr(e)s d'être Communistes, regroupement de l'aile gauche du PCF qui répond ainsi a un slogan de la direction "fier d'être à gauche", avec comme personnalités André Gerin, Jacky Hénin, Freddy Huck, Henri Martin, Jean-Jacques Karman, Jean-Claude Danglot. Elle s'oppose à ce qu'elle appelle la mutation réformiste et propose de remettre le parti à l'avant-garde en revenant aux fondamentaux marxistes. Elle s'oppose fondamentalement à toute candidature unique et à plusieurs campagnes de la direction actuelle, en particulier celle des forums populaires. Des militants de ce réseau ont ouvert le site Altercommunistes.
Ce groupe est composé des « orthodoxes » de la fédération du Pas-de-Calais étaient au départ opposés à l'appareil et se sont rapprochés depuis de la ligne majoritaire.

-Colère et espoir, association fondée par Maxime Gremetz. Elle s'oppose à la majorité sur plusieurs points, notamment sur la création du Parti de la Gauche européenne et se prononce pour une « reconstruction » du PCF.

-Section du PCF Paris 15e, elle s'oppose fondamentalement à la mutation réformiste qu'elle estime engagée depuis le XXVIIIe congrès (1994, qui abandonna le centralisme démocratique) et propose la rupture en remettant le PCF sur les rails de la lutte des classes.

-La Nouvelle gauche communiste (2003) : groupe issu de la scission de la « Gauche communiste ».

-Rouges vifs (plusieurs groupes, notamment celui de Paris et des Bouches du Rhône)


III-Les groupes proches du PCF

-Groupe Combat
Groupe politique groupé autour d'anciens cadres de Marchais (Val de Marne). Le groupe combat est devenu le mouvement RPCF (Reconstruction du PCF) et a rompu avec le PCF au Congrès de Martigues en 2000, sous l'impulsion de Guy Poussy. Combat reste le titre de leur revue.

-Le Pôle de renaissance communiste en France (PRCF)
Est un mouvement marxiste-léniniste, regroupant des militants et groupes politiques ayant rompu avec le Parti communiste français (PCF), fondé en janvier 2004.
Son président-délégué est Léon Landini et son président d'honneur est Georges Hage (député). Il est organisé en associations départementales, en sections et en cellules et est dirigé par un Comité politique national, selon les principes du centralisme démocratique.
Le PRCF édite le mensuel Initiative communiste et la revue théorique EtincelleS. Des militants du mouvement animent également l'émission Convergence, émission hebdomadaire sur Radio Galère.
Les jeunes pour la renaissance communiste en France (JRCF constituent le mouvement de jeunesse du PRCF.

-La Coordination communiste pour la continuité révolutionnaire et la renaissance léniniste du PCF
Est un groupe oppositionnel au sein du PCF fondé en 1991, suite à la chute de l'URSS : il s'oppose à la direction du PCF à la fois sur les changements idéologiques (abandon de la dictature du prolétariat en 1976, puis du centralisme démocratique en 1994) et sur l'appréciation du bilan de l'URSS.
Son opposition à la direction du PCF se fait d'autant plus importante sous la direction de Robert Hue, notamment avec la participation de ministres communistes au gouvernement de Lionel Jospin. Une partie de ses militants décide alors de quitter le PCF et fonde la "Coordination communiste pour la reconstruction du parti communiste révolutionnaire". Une autre partie, restée au PCF, fondera, elle, la "Coordination des militants communistes du PCF pour sa continuité révolutionnaire et sa renaissance léniniste" (CMC-PCF).

-La Coordination communiste se trouve alors très divisée sur la stratégie à adopter vis à vis du PCF : ainsi, elle ne dépose plus de texte à partir du 30e congrès, alors qu'elle l'avait fait aux deux congrès précédents.
C'est en 2004 que des anciens de la Coordination fondent l'Union des révolutionnaires communistes de France : cette "union" a pour but la recréation d'un PCF d'idéologie marxiste-léniniste et sur le modèle du parti léniniste des origines.




Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Perspective communiste
Nicolas Maury
[Fr] Perspective communiste, blog francophone ayant pour vocation le partage d’informations nationales et internationales. De proposer des analyses marxistes de l’actualité et du débat d’idée. Ainsi que de parler de l’actualité du Parti Communiste Français et du Mouvement des Jeunes Communistes de France.

[Cat] Perspectiva comunista, bloc francòfon dedicat a compartir informació nacional i internacional. Oferir anàlisis marxistes d’actualitat i debat d’idees. A més de parlar de les notícies del Partit Comunista Francès i del Moviment de Joves Comunistes de França.

[Esp] Perspectiva comunista, blog francófono dedicado a compartir información nacional e internacional. Ofrecer análisis marxistas de los asuntos actuales y el debate de ideas. Además de hablar sobre las noticias del Partido Comunista Francés y el Movimiento de Jóvenes Comunistas de Francia.

[Eng] Communist perspective, French-speaking blog dedicated to sharing national and international informations. To offer Marxist analyzes of current affairs and the debate of ideas. As well as talking about the news of the French Communist Party and the Movement of Young Communists of France.

[All] Kommunistische Perspektive, französischsprachiger Blog zum Austausch nationaler und internationaler Informationen. Marxistische Analysen der aktuellen Angelegenheiten und der Debatte über Ideen anbieten. Sowie über die Nachrichten der Kommunistischen Partei Frankreichs und die Bewegung der jungen Kommunisten Frankreichs.

[RUS] Коммунистическая перспектива, франкоязычный блог, посвященный обмену национальной и международной информацией. Предложить марксистские анализы текущих дел и дебаты идей. А также говорить о новостях французской коммунистической партии и движения молодых коммунистов Франции.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile