Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



La France n'est pas aux travailleurs, elle est à 500 familles qui la pillent

Adoption par l'UMP et le Nouveau Centre des franchises médicales a l'assemblée nationale


Un nouveau cadeau aux plus fortunés (encore)
Hier à l’Assemblée nationale, les députés ont adopté définitivement la loi de finances de la Sécurité sociale. Cette loi instaure les « franchises médicales ». Pas de pitié pour les pauvres ! C’est dès le 1er janvier prochain que les assurés auront à débourser 50 centimes sur chaque boîte de médicaments, 50 centimes pour chaque acte paramédical, et 2 euros sur chaque transport sanitaire. Ces franchises - que l’inspirateur de la loi dans sa grande bonté a plafonnées à 50 euros annuels - devront rapporter 850 millions d’euros par an au budget. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a justifié cette mesure en affirmant qu’elle permettait la « responsabilisation » des assurés. C’est sans doute aussi pour « responsabiliser » les petits préretraités qu’ils voient, à partir du 10 octobre de cette année, leur petite pension imposée de 7,5 % de CSG.

Mais on se souvient que, pour faire passer la pilule des franchises, et sur injonction de la Cour des comptes, la majorité sarkozyste avait donné son accord pour une taxation des stock-options. Pas une taxe bien grave ni dissuasive, 2,5 % sur les plus-values… Mais c’est encore trop pour les députés du président. Ils l’ont assorti d’une mesure qui en repousse de quatre ans son effectivité ! Ce n’est que dans quatre ans que les détenteurs de stock-options se verront imposés. Quand, comme l’ex-PDG de Vinci Antoine Zacharias, on part avec une retraite chapeau de 2,2 millions d’euros annuelle et 173 millions d’euros de stock-options, pour payer ses 2,5 % de taxe, il faut bien disposer de quatre ans pour se retourner ! C’est l’équité, selon Sarkozy.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile