Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Municipales et Européennes 2014

ans un jugement communiqué ce mardi après-midi aux parties, le tribunal administratif de Lyon vient de décider l’annulation « des opérations électorales des 23 et 30 mars 2014 ». Les juges ont donc suivi l’avis du rapporteur public


Vénissieux : Les élections municipales annulées
Lors de l’audience, le 24 septembre dernier, le magistrat avait considéré que le préfet n’aurait pas dû autoriser la liste d’extrême droite conduite par les néonazis Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac à participer au scrutin. Selon lui, « le défaut de consentement de certains membres de cette liste ''Vénissieux fait front'' était établi. » C’est Christophe Girard (divers droite) qui avait déposé ce recours en annulation. Il avait été devancé de 955 voix par la maire sortante Michèle Picard (PCF).

La droite déjà en campagne pour "libérer Vénissieux" des communistes

Dans son délibéré, le tribunal a donc suivi le rapporteur public, qui avait recommandé, à l'audience du 23 septembre, l'invalidation des deux tours du scrutin comme le réclamait l'un des deux plaignants, Christophe Girard, candidat UMP malheureux à Vénissieux (30,40% au second tour). En cause, "l'enregistrement d'une liste reconnue comme irrégulière", faisait valoir Christophe Girard, affirmant aussi que "de nombreux électeurs (avaient) été empêchés de voter aux abords de plusieurs bureaux de vote".

Christophe Girard vient à peine d'apprendre l'invalidation des élections municipales des 23 et 30 mars qu'il se déclare d'ores et déjà candidat. La liste dont il prendra la tête porte déjà un nom : "Je vote pour le bon sens" et serait déjà quasiment bouclée. Elle comprendra ,dit -il, des syndicalistes de gauche et des personnalités du centre."Ils sont convaincus ,dit il ,qu'on va libérer Venissieux "

La maire communiste dénonce "une profonde injustice"

La maire communiste de Vénissieux fait part de son sentiment de "totale incompréhension", "de profonde injustice" après l'invalidation du scrutin par le tribunal administratif. Michèle Picard estime que "les Venissians sont lésés car ils ont fait gagner notre liste avec 950 voix d'avance" .

Michèle Picard a fait part de sa réaction aussitôt connue la décision du tribunal administratif de Lyon invalidant les scrutins des 23 et 30 mars .

Voici l' intégralité de son communiqué de presse :

"Profonde injustice et totale incompréhension ! Voilà le sentiment qui m'anime aujourd’hui après la décision du tribunal administratif d’annuler les élections municipales des 23 et 30 mars 2014. Dans un climat délétère, nous avons mené une campagne exemplaire, sérieuse, et, contrairement à certains, respectueuse de l’ensemble des règles démocratiques et du débat public. Les Vénissians y ont été sensibles et nous ont portés très largement en tête de ce scrutin.

A juste titre, les électeurs peuvent eux aussi se sentir lésés et bafoués car ils ont fait gagner notre liste avec plus de 950 voix d’avance, ce qui renforce ce sentiment d’injustice profonde. La majorité municipale est sanctionnée alors qu’aucun grief contre notre liste n’a été retenu, ni même évoqué par le tribunal administratif. Un comble ! Droit et équité ne font pas toujours bon ménage et cette décision en est une bonne illustration.

J’appelle les Vénissians, attachés aux valeurs républicaines, progressistes et de gauche, à se mobiliser et à faire bloc contre une droite libérale et populiste, une droite revancharde qui n’a pas accepté la large défaite exprimée de façon claire et nette dans les urnes en mars dernier.

La liste identitaire menée par Yvan Benedetti est sanctionnée à juste titre, mais son comportement permet à la droite de rejouer la partie. Les cartes sont rebattues mais les masques sont tombés puisque Christophe Girard a ouvertement revendiqué les voix extrémistes des identitaires.

La majorité municipale va prendre le temps de l’échange et de la réflexion pour décider des suites juridiques à donner. Le sentiment de profonde injustice que je ressens aujourd’hui me rend plus combative et déterminée que jamais pour poursuivre les combats au service de notre ville"

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile