Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Facebook
Twitter
Rss
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Commerces et services
16/03/2017 - 12:30

Bouchage du vin: le bouchon écologique

Le bouchage du vin est l’étape finale de son conditionnement. Le choix du bouchon est un véritable acte œnologique :
Frank Lamadon, président de l'Association des Amis de Bacchus nous livre ci-dessous une contribution. Elle sonne comme une mise en garde qui inciterait à utiliser les produits écologique. Lisez plutôt: L’évolution harmonieuse du précieux breuvage dans notre cave, dépend grandement de la qualité et du type de bouchon choisi.



Le bouchage du vin est l’étape finale de son conditionnement. Le choix du bouchon est un véritable acte œnologique : L’évolution harmonieuse du précieux breuvage dans notre cave, dépend grandement de la qualité et du type de bouchon choisi.
Le liège naturel, grâce à ses propriétés physiques est et reste la  référence en bouchage de vins, largement préféré des  consommateurs européens, et encore nécessaire pour les grands vins destinés à vieillir longtemps (plus de 10 ans) en bouteilles. Produit phare de l’économie Portugaise , 70% du liège est utilisé pour la fabrication des bouchons ; de plus son utilisation est aussi bonne pour notre planète : un chêne liège capte en effet 2 fois plus de CO² que tout autre arbre.
Un bémol cependant : l’élasticité et la perméabilité d’un bouchon en liège naturel est relativement aléatoire dans le temps. La conservation sans risques d’un grand cru nécessite un rebouchage au moins tous les 20 ans ; quel  moment inoubliable que le rituel de rebouchage d’un  millésime  d’exception !  Mais surtout, le liège naturel même le plus haut de gamme (Hors classe utilisés par les grands crus) peut contenir  des composants chimiques (Trichloroanisole ou TCA) à l’origine des « goûts de bouchon » (odeur variant du moisi à la poussière liégeuse)  tant redouté des vignerons sommeliers  et des amateurs au moment de déguster ou faire  découvrir le contenu de leur flacon. La fréquence de gout de bouchon est passée de 8% en 2000 à environ à  4% aujourd’hui ce qui démontre l’amélioration des traitements du liège réalisés  par les bouchonniers sans toutefois les éliminer totalement… Jusqu’à la naissance du bouchon DIAM30 en 2006, un bouchon en liège reconstitué, totalement débarrassé  des molécules indésirables par un traitement physique complexe (CO² supercritique). Une petite révolution  : le bouchon liège garanti sans gout de bouchon et aux propriétés stables pendant 30 ans.  Aujourd’hui  ce bouchon atteint  10% de parts de marché y compris chez de nombreux vignerons de renom. Nouvelle innovation chez Diam avec la création de ORIGINE une version améliorée du DIAM30 un bouchon complètement écologique où tous les intrants sont naturels liège huile de ricin en liant et cire d’abeille en traitement de surface. In vino veritas: autrement dit les vins bouchés avec Origine  nous apporteront la réponse dans quelques années; patience, donc!
En attendant, coup de chapeau à DIAM  une entreprise innovante (Céret 66) qui pousse le bouchon de l'excellence française en oenologie.
 
 
 
Association Les Amis de Bacchus






Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc



Mode Soldes


pub


Suivez-nous
dans Google Actualités
et Bing Actualités
et publiez-y vos infos
professionnelles en temps réel:

Plus d'infos au 06 89 27 18 24
ou editoweb@gmail.com

Partageons sur FacebooK
Sport: football


 
Mobile
Dailymotion
Facebook
Skype
Twitter
Yahoo! Buzz
LinkedIn

cookieassistant.com