Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
31/03/2008 - 14:18

Des manifestants attendent le président Bush à son arrivée à Kiev

George W. Bush est parti lundi pour l'Europe où il compte pousser ses alliés de l'Otan à envoyer plus de soldats en Afghanistan et parler probablement une dernière fois de président à président à son collègue russe Vladimir Poutine.

M. Bush était attendu en milieu d'après-midi à Kiev où des centaines de manifestants s'étaient rassemblés dans la matinée sous des bannières communistes pour proclamer "F... Bush, F... NATO" ("Bush, Otan, allez-vous faire f...").



Des manifestants attendent le président Bush à son arrivée à Kiev
Après avoir rencontré les dirigeants ukrainiens mardi, M. Bush devait rallier Bucarest en fin d'après-midi pour participer de mercredi à vendredi à son sixième et dernier sommet de l'Alliance atlantique et au sommet du Conseil Otan-Russie.

Il est censé se rendre vendredi en Croatie, d'où il repartira a priori samedi pour Sotchi et les bords de la Mer Noire. Il devrait avoir là ses derniers entretiens de président à président avec M. Poutine qui, après plus de sept années de relations compliquées avec M. Bush, cède la place en mai à son successeur Dmitri Medvedev.

Mais, avant que les deux hommes ne discutent de défense antimissile et d'autres sujets de litige entre les deux puissances, la présence russe devrait déjà se faire fortement sentir à Bucarest, où M. Poutine est également annoncé. Il y sera beaucoup question de l'élargissement de l'Otan, une question qui crispe la Russie.

M. Bush va à Bucarest pour "encourager" les Alliés à "prendre leurs obligations au sérieux" et dédier plus d'hommes et de moyens à l'autre front de sa "guerre contre le terrorisme", l'Afghanistan, où les Etats-Unis et l'Otan font face à une insurrection farouche et où un échec risquerait de passer d'abord pour celui du président américain.

En pleine campagne présidentielle américaine et en pleine controverse sur la poursuite de la mission irakienne, M. Bush fait face aux Etats-Unis aux accusations revigorées d'avoir négligé l'entreprise afghane.

Si les Alliés semblent s'accorder sur la nécessité de réussir en Afghanistan, ils se divisent sur la manière d'y parvenir et un pays comme l'Allemagne n'a pas apprécié le reproche américain de ne pas en faire assez.

Source: yahoo news


Arame Diène



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo