Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
22/12/2010 - 15:41

Grèce: grève générale contre l'austérité et infos Europe

Grèce: grève générale contre l'austérité - Transports européenses: les intempéries continuent à perturber - Démission d'un ministre slovène après son arrestation - Belarus: sept candidats à la présidentielle risquent la prison - Paris et Berlin refusent l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie - Quatre Serbes de Bosnie emprisonnés pour crimes de guerre - Perturbations Heathrow: David Cameron propose l'aide de l'armée - Le gouvernement Merkel affaibli par l'impopularité des libéraux



Grèce: grève générale contre l'austérité et infos Europe
Grèce: grève générale contre l'austérité
Une grève générale est organisée ce mercredi en Grèce, avec notamment une paralysie des transports publics pendant 24 heures à Athènes, à l'occasion du vote au parlement sur le budget d'austérité pour 2011. Cette politique d'austérité est menée conformément au soutien financier apporté par l'Union européenne et le Fonds monétaire international pour aider la Grèce à rétablir ses comptes publics et éviter à la zone euro une contagion de la crise de la dette souveraine. Le gouvernement socialiste de George Papandréou prévoit pour 2011 de nouvelles hausses d'impôts et des baisses de salaires dans les entreprises publiques, notamment dans le secteur des transports. Comme les deux autres principales agences de notation, Fitch a menacé mardi de dégrader la note de la Grèce en janvier. Les principaux syndicats grecs, secteurs public et privé confondus, ont appelé les travailleurs à observer une grève de trois heures ce mercredi, de 10h00 à 13h00 GMT. Des milliers de personnes devraient se rassembler devant le parlement. Les conducteurs de bus et de métro à Athènes effectuent depuis deux semaines des grèves perlées, ce qui complique l'accès aux commerces situés dans le centre de la capitale grecque en pleine période de Noël. Le gouvernement a menacé mercredi de faire cesser par la force ce mouvement de grève en invoquant une législation d'exception déjà utilisée cette année pour briser d'autres grèves dans les transports, notamment de la part des chauffeurs de poids lourds. (Reuters)

Transports européens: les intempéries continuent à perturber
Les principaux aéroports européens fonctionnaient mercredi, mais des annulations et des retards étaient encore à prévoir à cause des intempéries. L'aéroport londonien d'Heathrow a fait savoir que plusieurs dizaines de vols étaient prévus, tandis que celui de Francfort, en Allemagne, confirmait que le retour à la normale se faisait progressivement. Environ 70 vols ont été annulés, sur environ 1.300 prévus, par rapport aux 550 annulations de mardi. Eurostar précisait que le service entre Londres et l'Europe fonctionnait presque normalement. La compagnie demandait aux seuls clients munis de billets de se présenter dans les gares. (AP)

Démission d'un ministre slovène après son arrestation
Le ministre slovène du Développement régional Henrik Gjerkes a été contraint de démissionner quelques heures après avoir été arrêté pour conduite en état d'ivresse.  Il a reconnu mardi soir que son comportement était "inacceptable" et qu'il était contraint de démissionner. Gjerkes a été intercepté au volant d'un véhicule ministériel avec 0,64mg d'alcool par litre de sang, près de trois fois le niveau autorisé. Il a raconté qu'il avait bu quelques verres lors d'un pot de Noël au bureau et qu'il avait été arrêté par la police parce qu'il conduisait lentement sur une voie d'urgence avec un pneu crevé. (AP)

Belarus: sept candidats à la présidentielle risquent la prison
Sept candidats à l'élection présidentielle au Belarus risquent jusqu'à 15 ans de prison, affirme mercredi une organisation biélorusse de défense des droits de l'Homme.  Ales Beliatski, de l'organisation Vesna, a précisé que les poursuites avaient été émises par le KGB, le service de sécurité du Belarus. Le président Alexandre Loukachenko a été proclamé vainqueur dès le premier tour de la présidentielle dimanche avec près de 80% des voix, après une élection très critiquée par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Environ 700 personnes, dont les candidats de l'opposition, ont été arrêtés après le scrutin de dimanche lors de manifestations de l'opposition dispersées violemment par les forces de l'ordre. (AP)

Paris et Berlin refusent l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie
La France et l'Allemagne refusent l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'espace Schengen de libre circulation pour des raisons de sécurité, a déclaré mardi un porte-parole du ministère allemand de l'Intérieur. Le ministre allemand Thomas de Maiziere et son homologue français Brice Hortefeux ont informé la commissaire européenne aux Affaires intérieures Cecilia Malmström de leur décision dans une lettre, a précisé le porte-parole. Paris et Berlin soulignent dans cette lettre que la Bulgarie et la Roumanie ne remplissent pas pour le moment les conditions requises pour une adhésion à l'espace Schengen, qui compte 25 Etats membres de l'UE (sur 27) et trois Etats non membres, l'Islande, la Norvège et la Suisse. La Grande-Bretagne et l'Irlande n'en font pas partie. La France et l'Allemagne, selon le porte-parole allemand, critiquent le manque de réformes des systèmes judiciaires bulgare et roumain et jugent insuffisants les efforts entrepris pour lutter contre la corruption et le crime organisé. Ces manquements pourraient avoir de "graves conséquences pour la sécurité de l'Union européenne", font valoir Paris et Berlin. Le président roumain Traian Basescu a vivement réagi. "Nous n'accepterons aucune discrimination, de personne", y compris "de la part des membres les plus puissants de l'Union européenne", a-t-il souligné dans une allocution télévisée. (AP)

Quatre Serbes de Bosnie emprisonnés pour crimes de guerre
Le tribunal de Bosnie pour les crimes de guerre a infligé mardi de lourdes peines de prison à quatre anciens policiers bosno-serbes pour l'exécution de plus de 150 Musulmans bosniaques dans le centre du pays durant la guerre de 1992-95. Dusan Jankovic a été condamné à 27 ans de réclusion, Zoran Babic et Milorad Skrbic à 22 ans et Zeljko Stojnic à 15 ans pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, a déclaré le juge Minka Kreho. "Le tribunal a estimé en conclusion qu'(ils avaient) commis des crimes contre l'humanité, notamment les meurtres, persécution et hold-up de civils (musulmans bosniaques) et croates", a-t-il dit. Milorad Radakovic, cinquième membre de ce groupe d'anciens policiers de la ville de Prijedor (nord-ouest), a été acquitté. Le groupe était accusé d'être impliqué dans la persécution de 1.200 civils bosniaques et croates de Prijedor, organisée par les autorités bosno-serbes dans le cadre d'une vague de "nettoyage ethnique" visant à créer un mini-Etat serbe. Les civils, parmi lesquels figuraient des femmes, des enfants et des personnes âgées, avaient été conduits en car dans la ville voisine de Banja Luka. Mais plus de 150 hommes avaient été transférés au site du mont Vlasic et exécutés. (Reuters)

Perturbations Heathrow: David Cameron propose l'aide de l'armée
Le Premier ministre britannique David Cameron a dit avoir proposé l'aide de l'armée pour aider à améliorer la situation dans les aéroports britanniques et a promis la réouverture de la seconde piste de l'aéroport d'Heathrow dans les heures à venir. Devant la presse, David Cameron a précisé que son gouvernement avait "offert l'assistance de l'armée" à la compagnie qui gère Heathrow, l'aéroport le plus fréquenté d'Europe, et d'autres en Grande-Bretagne. (AP)

Le gouvernement Merkel affaibli par l'impopularité des libéraux
Le Parti libéral (FDP), partenaire des conservateurs au sein de la coalition gouvernementale dirigée par Angela Merkel en Allemagne, a atteint des records d'impopularité depuis 1996, montre un sondage de l'institut Forsa rendu public mardi.  Le FDP ne recueille plus que 3% d'intentions de vote, soit moins que les 5% nécessaires à une représentation parlementaire, ce qui fragilise un peu plus la position de son dirigeant Guido Westerwelle à l'approche d'élections régionales prévues en 2011 dans de nombreux Etats allemands. Ministre des Affaires étrangères au sein du gouvernement d'Angela Merkel, Guido Westerwelle est considéré par ses détracteurs comme la principale cause de cette chute libre dans les sondages, alors que les libéraux avaient recueilli 14,6% des suffrages aux élections fédérales de 2009. Craignant pour leur avenir, certains élus FDP se sont ouvertement rebellés la semaine dernière mais Guido Westerwelle a exclu dimanche de démissionner. Cette chute des libéraux dans les sondages affaiblit par ricochet le gouvernement d'Angela Merkel, même si les conservateurs progressent à 35% dans la dernière livraison de l'institut Forsa. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69