Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Faits Divers - Société
16/09/2010 - 17:22

Hausse générale des forfaits triple play en 2011

Le doute n'est plus permis : le prix des forfaits triple play va augmenter. Quand le gouvernement a commencé à évoquer la fin de la TVA à taux réduit sur les abonnements couplant Internet, télévision et téléphonie, les fournisseurs ont tout de suite insisté sur l'impopularité d'une telle mesure : le consommateur serait perdant, puisque les opérateurs n'auraient pas d'autre choix que de répercuter la hausse sur leurs tarifs.



Hausse générale des forfaits triple play en 2011
Hausse générale des forfaits triple play en 2011
Le doute n'est plus permis : le prix des forfaits triple play va augmenter. Quand le gouvernement a commencé à évoquer la fin de la TVA à taux réduit sur les abonnements couplant Internet, télévision et téléphonie, les fournisseurs ont tout de suite insisté sur l'impopularité d'une telle mesure : le consommateur serait perdant, puisque les opérateurs n'auraient pas d'autre choix que de répercuter la hausse sur leurs tarifs.   Ce n'étaient pas que des tentatives d'intimidation. Maintenant que Christine Lagarde a confirmé que le passage des forfaits au taux unique de 19,6 % figurerait dans le projet de budget 2011, les fournisseurs d'accès dévoilent l'un après l'autre leur jeu. Free a été le premier à clarifier sa politique tarifaire. Avec son habituel sens de la formule, Xavier Niel, le fondateur de la société, a parlé d'une taxe « Baroin-Sarkozy » de 3 euros qui viendra s'ajouter au montant initial de 29,99 euros et figurera sur une ligne à part de la facture. C'est le seul fournisseur à avoir déjà évalué les répercussions financières de cette modification de la TVA pour le consommateur final. Ses concurrents ne s'y risquent pas encore. Orange estime pour sa part que cette hausse devrait lui coûter 230 millions d'euros. Dans une interview accordée au Figaro, Stéphane Richard, directeur général de France Télécom, a déclaré qu'il ne pourrait pas faire un cadeau de cette importance à ses clients. Autrement dit, ce coût sera répercuté sur le prix des abonnements. Les FAI dénoncent une fiscalité de plus en plus lourde; Bouygues Telecom compte faire de même. « Historiquement, la TVA est destinée à être supportée par le consommateur. De fait, la décision du gouvernement va avoir des répercussions sur nos prix de vente », déclare un porte-parole de l'opérateur. Chez Numericable aussi, l'augmentation des tarifs du triple play sera à l'ordre du jour. Aucun fournisseur ne semble vouloir se démarquer en prenant à sa charge cette hausse de la TVA. Pourtant, dans ce contexte, ce serait un bon argument pour attirer de nouveaux clients. Mais tous avancent que les charges auxquelles ils doivent faire face ne le leur permettent pas. Ces dernières années, le poids de la fiscalité s'est accru avec la création du Compte de soutien à l'industrie des programmes audiovisuels (Cosip), la taxe censée compenser la fin de la publicité à France Télévisions, le prélèvement pour copie privée sur les décodeurs… Toujours dans l'interview accordée au Figaro, Stéphane Richard ajoute à cette liste la réforme de la taxe professionnelle : censée alléger la pression sur les entreprises, elle va en réalité se traduire pour le secteur des télécoms par une augmentation de la fiscalité. En parallèle, les opérateurs doivent procéder à des investissements croissants dans la fibre optique, afin de ne pas se retrouver à la tête d'un réseau dépassé dans quelques années.(O1.net)

Greenpeace épingle Facebook dans une vidéo parodique
The social network, le film qui retrace la création de Facebook, sera sur les écrans au mois d'octobre 2011. Mais c'est un autre film, lui aussi dédié au réseau social, qui risque de faire parler de lui dans les prochains jours. Il s'agit d'une petite vidéo d'animation réalisée par Greenpeace et parodiant le prochain long métrage de David Fincher. L'association y dénonce la politique du géant d'Internet en matière de respect de l'environnement. Avec 500 millions de membres à travers le monde, les besoins de Facebook en traitement d'informations et en stockage sont colossaux. Pour y subvenir, la société a entamé la construction d'un datacenter géant à Prineville, dans l'Oregon. Problème selon Greenpeace : cette gigantesque usine à données sera alimentée par des centrales à charbon, un choix « polluant et irresponsable ». Il y a quelques jours, l'association interpellait Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, en l'implorant de faire appel à des énergies non polluantes. Et de citer Google en exemple, qui a choisi l'énergie éolienne pour répondre en partie à ses besoins en électricité. Pourtant Facebook affiche sa bonne volonté sur son blog. La société y décrit ses initiatives pour limiter l'impact de son datacenter sur l'environnement : système de refroidissement écologique, réutilisation de la chaleur dissipée par les serveurs pour servir de chauffage, système d'alimentation électrique réduisant la consommation de 12 %... Pour infléchir la politique de Facebook, Greenpeace souhaite mobiliser les membres du réseau social.(O1.net)

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo