Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Faits Divers - Société
06/09/2010 - 13:54

La télévision 3D

Les géants nippons de l'électronique grand public ont profité de l'IFA, l'une des premières foires mondiales du secteur, qui a débuté mercredi 1er septembre à Berlin, pour multiplier les annonces de nouveautés : tablettes numériques, télévision connectée et surtout 3D.



La télévision 3D
La télévision 3D redonne de l'espoir aux géants japonais de l'électronique
Les géants nippons de l'électronique grand public ont profité de l'IFA, l'une des premières foires mondiales du secteur, qui a débuté mercredi 1er septembre à Berlin, pour multiplier les annonces de nouveautés : tablettes numériques, télévision connectée et surtout 3D. Ce n'est pas encore une revanche, mais ils retrouvent des positions significatives à l'échelle mondiale, aux côtés de leurs grands rivaux sud-coréens. Depuis 2005, ces derniers avaient pris l'avantage sur le créneau des téléviseurs à écran plat. Une ambition nouvelle qui suit l'annonce de résultats en net progrès entre avril et juin. Panasonic, qui a pris le contrôle fin 2009 de son compatriote Sanyo, a dévoilé un bénéfice net de 44 milliards de yens (405 millions d'euros) pour un chiffre d'affaires en hausse de 35,5 % sur un an. Sharp a vu ses ventes progresser de 24 % à 742 milliards de yens. Celles du numéro un japonais du secteur, Sony, ont grimpé de 4 % sur un an à 1 661 milliards de yens et il a dégagé des profits contre des pertes un an plus tôt. Ces bons résultats découlent d'efforts de restructuration importants (en particulier chez Sony) et de la très forte demande mondiale pour les téléviseurs à écran plat. Le temps où Sony devait s'associer au sud-coréen Samsung pour démarrer une production de téléviseurs à cristaux liquides semble révolu. Aujourd'hui, il affiche des objectifs ambitieux, fondés sur la 3D, une activité qui doit, selon ses dirigeants, lui permettre de dégager 1 000 milliards de yens (9,2 milliards de yens) de revenus à l'exercice 2012. A Berlin, le groupe a dévoilé une gamme élargie de téléviseurs 3D, mais aussi des appareils photo et un rétroprojecteur dotés de cette technologie. Ces produits seront mis sur le marché d'ici à Noël. Le groupe, qui s'apprête à lancer une télévision connectée à Internet avec Google, a aussi annoncé le lancement d'un service de vidéo et de musique à la demande, accessible depuis ses téléviseurs, ses PC et sa console de jeu, la PS3.(lemonde)

Facebook a-t-il intérêt à se «Twitteriser»?
Depuis quelques jours, un très petit nombre d'utilisateurs de Facebook a été choisi pour tester une nouvelle fonctionnalité du service: un bouton «s'abonner à». Celui-ci permet à un membre du réseau de recevoir des «notifications» pour toute activité en ligne d'un de ses amis sans avoir à visiter son profil. En fait, il ne s'agirait finalement que d'une transposition de la fonction «suivre» de Twitter appliquée au plus grand réseau social au monde. La seule différence étant qu'il ne serait possible de s'abonner qu'à un de ses «amis», et non à n'importe quel utilisateur comme sur Twitter. Le site américain GigaOM explique cependant que l'idée de rendre possible l'abonnement entre membres «non-amis» a traversé l'esprit de Mark Zuckerberg ces derniers mois. Pour l'auteur de l'article, Mathew Ingram, il est compréhensible que Facebook ne soit pas allé au bout de cette démarche: lorsque le test de la fonction «s'abonner à» a été révélé, une levée de bouclier dénonçant la mise en place d'un bouton «pour voyeurs» a inévitablement suivi, du fait que la personne suivie n'ait pas à donner son accord. Cette divergence dans l'opinion entre le fait de trouver normal d'être suivi sur Twitter mais pas sur Facebook s'explique par la vocation originelle des deux réseaux. Le but du dernier est à la base de recréer en ligne le réseau pré-existant entre les personnes, quand celui du premier est de l'élargir en reliant des utilisateurs par une simple notion d'intérêt. En pratique, les connexions sur Facebook sont dites symétriques (je peux avoir accès aux informations de quelqu'un si lui aussi a, dans une certaine mesure, accès aux miennes) et celles sur Twitter asymétriques (la réciprocité n'est pas obligatoire).(slate)

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Dimanche 12 Mars 2017 - 18:18 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo