Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
23/08/2012 - 00:10

Les cafés au Japon

Les cafés au Japon. Le concept de café pur et dur n'est pas très adapté à la société de consommation japonaise qui aime les choses excentrique et innovantes. en Occident on appelle ça un "truc bien".



Les cafés au Japon
On ne peut pas parler de véritable café au Japon. Effectivement, dans un café, on boit un café ou un soda en regardant passer le vent devant nos yeux. Le seul hic des cafés au Japon, c'est que les japonais ne sont pas friands de café, mais de thé. Donc le concept de café pur et dur n'est pas très adapté à la société de consommation japonaise qui aime les choses excentrique et innovantes.
En Occident on appelle  ca un "truc bien". Sans forcément chercher à savoir pourquoi. Il faut donc l'adapter pour que les Japonais viennent y consommer. On voit donc naitre les cafés à thème. Comme le Gundam café, ouvert dans le tout nouveau centre commercial de Tokyo, le City Dive. La principale attraction de ce café et du centre commercial est l'énorme Gundam qui trône en face de l'entrée.
Les Cat cafés, où l'on chouchoute plus les chats que leurs propriétaires. En effet, les chats au Japon sont très aimés. Ils sont porteurs du phénomène Kawaii. Un chaton c'est kawaii, un ourson avec un poisson dans le gueule est kawaii, quant à Pikachu le seul et unique, Il est le Dieu eternel et incontesté de tous les adeptes du kawaii.
Les Maids cafés, où l'ont est servi par des soubrettes. Ces cafés tokyoïtes s'adressent généralement aux gens qui aiment l'univers du manga et de la japanime. Car les serveuses sont déguisées à la façon cosplay, c'est à dire en personnage de mangas de préférence sexy pour attirer la clientèle masculine à la sortie des lycées. De toutes façons, un café, ce n'est pas évident à tenir. Surtout à Tokyo, ville dynamique où le règne des mécanismes économiques est suprême. Comme à Paris et New York, ce sont les Hommes qui dictent les goûts des marchés. Alors pourquoi les marchés ne font-ils pas ce qu'il nous plait?

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence