Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
27/08/2009 - 16:21

Mort de Sergueï Mikhalkov, auteur de l'hymne soviétique

Sergueï Mikhalkov, qui écrivit les paroles de l'hymne de l'Union soviétique au temps de Staline avant de réécrire ses paroles lyriques pour la Russie de Vladimir Poutine, est décédé ce jeudi à l'âge de 96 ans.



Auteur également de poèmes pour enfants, il est mort dans un hôpital de Moscou, précise l'agence de presse Itar-Tass en citant son entourage familial.

Dans ses couplets dégoulinant de patriotisme, Sergueï Mikhalkov chantait les louanges du "petit père des peuples".

Son hymne, écrit en 1944 en pleine guerre avec l'Allemagne nazie, avait remplacé le chant de l'Internationale qui appelait à l'alliance des prolétaires de tous les pays.

L'hymne, dont la musique est signée d'Alexandre Alexandrov, est dédié à la puissance de l'Union soviétique et des batailles victorieuses à venir.

"Le grand Staline nous a poussés à servir le peuple, il a inspiré notre travail et nos actes de bravoure", disaient les paroles écrites en collaboration avec Gabriel al Registan.

Ces paroles avaient été abandonnées dans les années 1950 lors de la campagne de déstalinisation lancée par Nikita Krouchtchev et qui a fait long feu.

Jusque dans les années 1970, l'hymne fut alors joué sans paroles jusqu'à ce que Sergueï Mikhalkov les retravaille et remplace les références à Staline par Lénine, héros de la révolution de 1917.

Après la désintégration de l'URSS, la Russie avait adopté un nouvel hymne sur la musique du compositeur Mikhaïl Glinka, toujours sans paroles.

Ce n'est qu'en 2000 que Vladimir Poutine, fraîchement élu au Kremlin, a décidé de ressusciter l'hymne soviétique, très populaire dans de larges couches de la population mais détesté par les libéraux qui y voyaient le symbole de la dictature stalinienne.

Sergueï Mikhalkov avait alors été prié de revoir sa copie et notamment de supprimer les références à "la grande et puissante Union soviétique" et à "la direction éclairée de Staline sur la voie du communisme" pour évoquer plus sobrement "la Russie éternelle".


Source: Reuters via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise