Quantcast
Sommaire
Afrique et Moyen-Orient
29/07/2023 - 17:48

Crise au Niger : La France soutient la démocratie face au putsch militaire

La situation au Niger reste tendue après le coup d'État mené par le général Abdourahamane Tchiani, qui a bouleversé l'ordre constitutionnel en renversant le président élu Mohamed Bazoum. Alors que la France a exprimé sa ferme désapprobation envers ce putsch et soutient fermement la légitimité du président démocratiquement élu, Mohamed Bazoum, elle organise un Conseil de défense et de sécurité nationale présidé par Emmanuel Macron. Avec près de 1500 militaires présents au Niger, ce pays est un partenaire essentiel de Paris dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Dans cet article, nous examinerons de plus près les enjeux de cette crise politique, sécuritaire et économique qui préoccupe tant la France, et les mesures prises pour soutenir la démocratie et rétablir l'ordre constitutionnel dans cette région stratégique de l'Afrique de l'Ouest.



Le président Emmanuel Macron s'apprête à présider un Conseil de défense et de sécurité nationale consacré au Niger suite au putsch qui a secoué le pays. La France a clairement exprimé son refus de "reconnaître les autorités" issues du coup d'État mené par le général Abdourahamane Tchiani et soutient Mohamed Bazoum, considéré comme le "seul président de la République du Niger" démocratiquement élu. Cette prise de position reflète l'importance du Niger en tant que partenaire privilégié de Paris dans la région du Sahel, où la France compte 1500 militaires.

Le coup d'État, survenu mercredi, a été condamné par Emmanuel Macron, qui a qualifié cette action de "parfaitement illégitime et profondément dangereuse pour les Nigériens, pour le Niger, et pour toute la région". Le président français appelle ainsi à la libération du président Bazoum et au rétablissement de l'ordre constitutionnel dans le pays.

Le général Abdourahamane Tchiani, instigateur du coup d'État, s'est présenté à la télévision publique en tant que "président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie" et a justifié son action par "la dégradation de la situation sécuritaire" au Niger. Cette prise de pouvoir par les militaires est préoccupante dans une région déjà confrontée aux attaques de groupes affiliés à l'État islamique et à Al-Qaïda.

Le Niger est l'un des derniers alliés de la France dans le Sahel, une région stratégique pour la stabilité de l'Afrique de l'Ouest. Outre les enjeux sécuritaires, le pays est également réputé pour ses importantes réserves d'uranium, exploitées notamment par le groupe minier français Orano (anciennement Areva), qui emploie près de 900 salariés sur place, principalement des travailleurs locaux basés à Niamey et Arlit.

Ce Conseil de défense et de sécurité nationale présidé par Emmanuel Macron démontre l'importance accordée par la France à la situation au Niger, et aux conséquences que cette crise pourrait avoir sur la stabilité régionale. La France étant un acteur clé de la lutte contre le terrorisme au Sahel, il est crucial pour elle de suivre de près l'évolution de la situation dans ce pays partenaire.

La position ferme de la France de ne pas reconnaître les nouvelles autorités issues du coup d'État envoie un signal fort, tant aux acteurs politiques internes qu'aux autres nations de la région. Il est essentiel de rétablir rapidement l'ordre constitutionnel et de favoriser un dialogue inclusif pour résoudre les problèmes sécuritaires et politiques du Niger.

Alors que le Niger fait face à des défis multiples, allant des menaces terroristes à la préservation de sa démocratie et de sa stabilité, la communauté internationale, y compris la France, doit soutenir les efforts visant à rétablir la paix et la gouvernance démocratique dans ce pays clé du Sahel. Il est essentiel de favoriser un environnement propice à la sécurité, au développement et au bien-être de la population nigérienne.

Le Conseil de défense et de sécurité nationale présidé par Emmanuel Macron constituera une occasion cruciale de discuter des mesures à prendre pour soutenir le Niger dans cette période critique. La coopération internationale, la diplomatie et le dialogue constructif seront des éléments essentiels pour sortir le Niger de cette crise et ouvrir la voie à un avenir plus stable et prospère pour l'ensemble de la région du Sahel.

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb