Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
      


pour y être
Afrique et Moyen-Orient
15/02/2021 - 16:14

La Guinée rapporte ses premiers cas et décès d'Ebola depuis 2016

Trois personnes sont mortes du virus Ebola dans le sud-est de la Guinée, a déclaré l'agence sanitaire nationale, lors de la première résurgence de la maladie dans ce pays depuis la pire épidémie au monde, entre 2013 et 2016.
Cinq autres patients ont été testés positifs pour la maladie, et sont isolés dans des centres de traitement, ont confirmé les responsables.



La République démocratique du Congo a également confirmé quatre cas d'Ebola, a déclaré dimanche le ministre provincial de la santé, Eugène Nzanzu Salita. Les Guinéens ont d'abord été atteints de diarrhée, de vomissements et de saignements après avoir assisté à un enterrement dans la sous-préfecture de Goueke. La dernière grande épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest a débuté en Guinée en 2013, avec un bilan de plus de 11 000 décès répartis sur tout le continent. D'autres tests sont en cours pour confirmer le dernier diagnostic d'Ebola et les agents de santé s'efforcent de retrouver et d'isoler les contacts des cas, a déclaré l'ANSS (l'Agence nationale de la sécurité sanitaire).

L'ANSS a déclaré que les responsables guinéens contacteraient l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et d'autres agences internationales de santé pour acquérir des vaccins contre le virus Ebola. Les vaccins, approuvés par la Food and Drugs Administration américaine en 2019, ont considérablement amélioré les taux de survie ces dernières années", a déclaré sur Twitter le directeur régional de l'agence pour l'Afrique, Matshidiso Moeti, "l'OMS intensifie ses efforts de préparation et de réponse à cette résurgence potentielle du virus Ebola en Afrique de l'Ouest, une région qui a tant souffert du virus Ebola en 2014".

Les vaccins et les traitements améliorés ont contribué à mettre fin à la deuxième plus grande épidémie d'Ebola jamais enregistrée, qui a été déclarée terminée en République démocratique du Congo en juin 2020 après près de deux ans et plus de 2 200 décès.

Le virus Ebola provoque de graves vomissements et diarrhées et se propage par contact avec les liquides organiques. Il a un taux de mortalité beaucoup plus élevé que le Covid-19, mais contrairement au coronavirus, il n'est pas transmis par des porteurs asymptomatiques, mais plutôt par les fluides corporels.

Victor Delhaye-Nouioua










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest