Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Consultez nos voyants, marabouts, mediums
soyez-y!
Afrique et Moyen-Orient
27/10/2021 - 23:30

Mozanbique : les éléphants naissent de plus en plus sans défenses

Les chercheurs s’en doutaient mais plusieurs études viennent confirmer les inquiétudes : de plus en plus d’éléphants sont par nature impuissants à se protéger des braconniers. Chaque jour, de centaines d’éléphant sont abattu dans le monde parce qu’ils ne disposent d’aucune défense. La nature court vers une disparition si rien n’est fait.



Des éléphants sans ivoire

L’ivoire n’est pas conçu pour être un objet décoratif sur l’éléphant (ou utilisé par les humains à des fins esthétiques ou en médecine de tradition), ils constituent un réel avantage évolutif. Ils peuvent permettre aux éléphants de soulever de lourdes branches, de renverser des arbres, de faire des combats et surtout de creuser des trous pour l’eau et les minéraux. 

Les recherches nouvellement menées par des analystes ont permis d’analyser les populations d’éléphants dans le parc national de Gorongosa au Mozambique. Ces recherches ont révélé que depuis 1992, de plus en plus d’éléphants femelles viennent au monde sans défense. Pour les chercheurs, cela est certainement une réponse au massacre brutal dont ils sont victimes depuis 15 ans. 

Les recherches ont clairement indiqué que, durant 28 ans, les  femelles sans ivoire avaient 5 fois plus de chances de rester en vie que les femelles avec de l’ivoire. Par conséquent, il est naturel que les femelles sans ivoire puissent se reproduire plus facilement.

Le manque de défense est-il un handicap pour les éléphants ?

Selon les recherche, il n’y a aujourd’hui aucun effet négatif sur les éléphants femelles sans ivoire. Elles mènent leur vie normalement, se nourrissent très bien (bien qu’elles aient un régime alimentaire différent de celui des mâles et mangent plus d’herbes que les mâles) et se reproduisent normalement.

Ryan Long, coordonnateur de la recherche, a conclu en affirmant que : « la population est en bon état, et il y a plusieurs éléphants sans ivoire. Ils se sont évidemment adaptés à la vie sans ivoire, mais il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons encore. »

La génétique fait son bonhomme de chemin, peu il y a d’éléphants ayant des défensives qui se reproduisent, peu il y aura d’éléphants ayant des capacités défensives à la naissance. Cependant, malgré que cette tendance puisse être observée même en l’absence de braconnage dans la zone, elle n’est observée que chez les femelles.
Il convient de prendre des dispositions dans le but d’éviter l’abattage des éléphants. La nature risque une disparition.

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest