Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
      


pour y être
Afrique et Moyen-Orient
27/08/2021 - 07:15

Que fait la Chine en Afrique ?(reportage suite )

Les relations entre la Chine et le continent africain sont abordées dans le cadre d’une démarche de synthèse, inscrite dans l’histoire, privilégiant les aspects économiques, en particulier commerciaux. De nos jours, 20 % des importations chinoises de pétrole viennent de pays d’Afrique subsaharienne.



Face au dogmatisme occidental, la victoire du pragmatisme chinois

La Chine utilise un pragmatisme hypothétique pour se distinguer de la politique des droits de l’homme qui constitue les normes occidentales. En effet, depuis l’époque de Deng Xiaoping, la Chine a abandonné sa propre idéologie dogmatique et a adopté une attitude plus réaliste pour s’adapter à l’économie ouverte des autres pays. Les échanges avec les partenaires africains sont basés sur une coopération « gagnant-gagnant ». Ainsi, la Chine jouit d’une large résonance parmi les pays africains et s’est imposée comme un substitut crédible de l’Occident. Mais il faut bien admettre que dans la logique de la coopération bilatérale, certains échanges dits « gagnant-gagnant » sont plus équilibrés que d’autres.


La Chine a le monopole de l’exploitation de certaines matières premières dans certains pays que les Occidentaux ont abandonné pour des considérations morales. Cette année, le consortium international Great Nile Petroleum Company, (GNPC) est né. Ses origines sont la société chinoise China National Petroleum Corporation (CNPC, 40 % des parts), la National Petroleum Corporation de Malaisie (30 %), la canadienne Talisman. (25 %) et la société d’État soudanaise Sudapet (5 %). GNPC a construit des oléoducs dans le sud du Soudan et exploite le champ pétrolier de Muglad. Aujourd’hui, la Chine importe 50 % du pétrole de la région, soit 7,7 % de ses importations de pétrole.

La Chine tissant en Afrique

 
La Chine installe sa technologie numérique et se pose en substitut des Occidentaux, notamment dans le domaine numérique. Par exemple, elle est intervenue en aidant l’Égypte à réaliser sa transformation numérique. Une usine de fibre optique sino-égyptienne à la pointe de la technologie a été achevée au Caire en 2020 pour desservir le marché égyptien. Huawei installera un câble sous-marin pour relier le Pakistan au Kenya et à Djibouti, permettant à la Chine de contrôler les données qui y seront transmises.

De plus, UnionPay est entré sur le marché africain par le biais d’un accord commercial avec la Société Générale ou la Standard Bank. La population cible ici comprend les touristes chinois, les entreprises africaines et les chinois étrangers qui font des affaires avec la Chine. L’objectif est de proposer aux Africains d’autres moyens de paiement électronique pour concurrencer les acteurs historiques du paiement mobile sur le continent africain (Orange Money, Vodafone et Safaricom ou encore Airtel Money). Par conséquent, la Chine dispose d’un avantage stratégique croissant qui peut remettre en cause l’influence de l’Occident dans le secteur bancaire.

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest