Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Découvrez sur Editoweb Magazine une plongée captivante dans l'actualité et la littérature, avec des commentaires pointus, des œuvres littéraires variées allant de la science-fiction au polar, en passant par la littérature fantastique et l'ésotérisme.

référencement Google et Google Actualités

Afrique et Moyen-Orient
28/12/2023 - 22:13

Un Nouveau Chapitre dans les Relations Russie-Burkina Faso : Réouverture de l'Ambassade Russe à Ouagadougou

La réouverture de l'ambassade de la Fédération de Russie à Ouagadougou, le 28 décembre 2023, marque un tournant significatif dans les relations diplomatiques entre la Russie et le Burkina Faso. Cet événement vient clore une période de 31 ans durant laquelle l'ambassade russe était absente du sol burkinabè, ayant fermé ses portes en 1992.

Cette reprise des activités diplomatiques s'inscrit dans un contexte historique et géopolitique complexe, témoignant des changements dynamiques dans les alliances et les intérêts stratégiques à l'échelle mondiale. Les relations entre le Burkina Faso et la Russie remontent à 1967, époque où les deux pays avaient établi des liens diplomatiques. Toutefois, ces relations ont connu diverses fluctuations au fil des années, reflétant les changements politiques internes et les reconfigurations globales du pouvoir.



La réouverture de l'ambassade est intervenue après l'arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré au Burkina Faso, un moment clé qui a également vu une certaine détérioration des relations entre le Burkina Faso et la France. Dans ce contexte, le rétablissement de l'ambassade russe peut être perçu comme une manifestation de la volonté du Burkina Faso de diversifier ses alliances et de renforcer sa coopération avec d'autres puissances mondiales, notamment dans les domaines économique, militaire et de la sécurité.

L'importance de cet événement va au-delà de la simple reprise des relations diplomatiques. Il symbolise une éventuelle réorientation de la politique étrangère du Burkina Faso et suggère des changements potentiels dans les équilibres régionaux et internationaux. En explorant les diverses facettes et implications de cette réouverture, il devient évident que cet événement est bien plus qu'un simple acte diplomatique ; il est le reflet d'un monde en constante évolution, où les alliances traditionnelles sont remises en question et de nouvelles dynamiques émergent.

I. Contexte Historique et Diplomatique

Les relations diplomatiques entre la Russie et le Burkina Faso ont été établies pour la première fois en janvier 1967, peu après l'indépendance du Burkina Faso (alors connu sous le nom de Haute-Volta). Cette période était marquée par une dynamique mondiale de décolonisation et la Guerre Froide, où les pays nouvellement indépendants en Afrique cherchaient à établir des relations avec des puissances mondiales autres que leurs anciennes métropoles coloniales.

Le Burkina Faso, dans ce contexte, s'est tourné vers l'Union Soviétique (prédécesseur de la Russie actuelle) pour chercher un soutien dans divers domaines, notamment l'éducation, le développement militaire et l'assistance technique. La coopération entre les deux pays s'est développée au fil des ans, avec des échanges culturels, éducatifs et économiques.

La fermeture de l'ambassade russe à Ouagadougou en 1992 est intervenue dans un contexte post-Guerre Froide, où de nombreux changements géopolitiques se produisaient à l'échelle mondiale. Avec la dissolution de l'Union Soviétique en 1991, la Russie a connu une période de restructuration interne majeure, affectant ses relations extérieures. Cette fermeture symbolisait un retrait des intérêts russes dans certaines régions d'Afrique, dont le Burkina Faso.

L'impact de cette fermeture a été significatif pour le Burkina Faso. Non seulement cela a marqué une réduction de l'influence russe dans la région, mais cela a également conduit à une réorientation de la politique étrangère burkinabè. Le Burkina Faso a dû chercher de nouveaux partenaires et soutiens internationaux, notamment en se rapprochant davantage des pays occidentaux et d'autres puissances émergentes.

Cette fermeture a également eu des répercussions sur les Burkinabè qui bénéficiaient des programmes d'éducation et de formation en Russie, ainsi que sur les projets de coopération en cours dans des domaines tels que l'agriculture, la santé et l'éducation. La réouverture de l'ambassade en 2023, après trois décennies, suggère non seulement un renouveau des relations diplomatiques, mais aussi une potentialité de reprise et d'expansion des coopérations bilatérales dans plusieurs domaines.

Les Raisons de la Réouverture

La décision de rouvrir l'ambassade russe à Ouagadougou peut être attribuée à un ensemble complexe de facteurs politiques et économiques. D'une part, la Russie cherche à renforcer sa présence et son influence en Afrique, une région riche en ressources naturelles et stratégiquement importante. D'autre part, le Burkina Faso, comme beaucoup d'autres pays africains, explore des options pour diversifier ses partenariats internationaux et réduire sa dépendance vis-à-vis des puissances traditionnelles.

La Russie a montré un intérêt croissant pour renforcer ses liens économiques, en particulier dans les domaines de l'exploitation minière, de l'agriculture, et de la coopération militaire et sécuritaire. Cette réouverture offre une plateforme pour faciliter le commerce et l'investissement, ainsi que pour l'expansion de la coopération technique et culturelle.

 

Discussion sur l'influence des changements de gouvernance au Burkina Faso

L'arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré a été un tournant pour le Burkina Faso, notamment en ce qui concerne sa politique étrangère. La nouvelle administration semble chercher à établir des relations plus équilibrées et diversifiées avec des acteurs mondiaux, en dehors des liens traditionnels, notamment avec les anciennes puissances coloniales.

Ce changement de gouvernance a créé une opportunité pour la Russie de s'engager plus activement avec le Burkina Faso, dans un contexte où ce dernier recherche des partenaires stratégiques pour faire face à des défis tels que la sécurité, le développement économique et l'instabilité régionale.

La détérioration des relations entre le Burkina Faso et la France, une tendance observée dans plusieurs pays africains, a également joué un rôle dans la réorientation diplomatique de Ouagadougou. Les perceptions de néocolonialisme et les critiques à l'égard de la politique française en Afrique ont alimenté le désir de diversification des alliances.

Dans ce contexte, la Russie apparaît comme un partenaire alternatif, offrant au Burkina Faso la possibilité de s'engager dans une coopération basée sur des termes peut-être plus équilibrés et mutuellement bénéfiques. Cette réorientation vers la Russie s'inscrit dans une tendance plus large observée en Afrique, où les pays cherchent à élargir leurs horizons diplomatiques et économiques au-delà des partenaires traditionnels.

Frank Robin











Flashback :
< >

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest